De l’argile sauvage

Un texte de Geneviève Hébert

Paru dans le numéro

Publié le : 3 juin 2024

Dernière mise à jour : 10 juin 2024

 

Pour célébrer les 20 ans de l’Atelier Tréma et découvrir les nouvelles collections, rendez-vous le 16 juin prochain à l’atelier-café-boutique de la rue Rivière à Bedford.

Cueillette de l'argile sauvage. Photo fournie

Cela fait 27 ans que Marie-Joël Turgeon façonne l’argile et 20 ans qu’elle a fondé l’Atelier Tréma avec son mari Jordan Lentik. Pour célébrer ce jalon, Marie-Joël est descendue dans un ruisseau de Saint-Armand pour y trouver sa talle d’argile « sauvage », une manière pour elle de s’ancrer encore davantage dans sa région d’adoption. Après quoi, elle a passé un an à chercher la meilleure façon de mettre en valeur les quelques chaudières de la précieuse matière. 

Finalement, la faïence ainsi récoltée, de couleur marron foncé, s’illustre en deux finitions distinctes. Dans la première, Marie-Joël et son équipe s’en servent pour dessiner des bordures et des motifs contrastant avec le caramel d’un grès terracotta de base, le tout recouvert d’une glaçure transparente. Une joyeuse échappée rappelant la vaisselle ancienne hollandaise, origine maternelle de Jordan, loin des lignes sobres et des teintes de gris et de blanc qui caractérisent les pièces de l’Atelier Tréma. Comme une danse païenne en plein rituel monothéiste. La deuxième finition, elle, se rapproche davantage des classiques de l’endroit ; le grain plus grossier et brun de l’argile sauvage point à travers la même glaçure blanche et lustrée que leurs produits phares. 

Visiblement, Marie-Joël a eu du plaisir à explorer cette nouvelle matière. Pour la suite, ce sera la clientèle qui décidera de la pérennité ou de l’éphéméritude de ces collections agrémentées d’argile sauvage. Pour les découvrir et célébrer par la même occasion les 20 ans de l’Atelier Tréma, rendez-vous le 16 juin prochain à l’atelier-café-boutique de la rue Rivière à Bedford, de 10 h à 18 h. De la nourriture et des cocktails de la Distillerie Comont voisine seront servis pour l’occasion.

Bienvenue à toutes et à tous !

Geneviève Hébert