La Maison Gilles-Carle s’agrandit !

Un texte de Geneviève Hébert

Paru dans le numéro

Afin de répondre aux besoins de plus en plus criants des aidés et des proches aidants de la communauté, un projet d’agrandissement de la Maison Gilles-Carle de Brome-Missisquoi a été mis en branle en novembre 2021.

Connaissez-vous cette maison qui a ouvert ses portes en 2012 ? La chanteuse et actrice québécoise Chloé Sainte-Marie y a activement contribué. Elle-même proche aidante pendant 17 ans auprès de son mari, le cinéaste Gilles Carle, elle s’est jointe au Regroupement Soutien aux Aidants de Brome-Missisquoi (RASBM) afin de permettre la construction de la première Maison Gilles-Carle. L’organisme à but non lucratif a pour mission de prévenir et de soulager l’épuisement des proches aidants. Pour ce faire, l’organisme offre des services de soutien psychosocial, de la formation et du répit aux aidants prenant soin d’un proche adulte souffrant d’une incapacité temporaire ou permanente suite à une maladie, un handicap ou simplement à cause de l’âge avancé.

La Maison Gilles-Carle de Brome-Missisquoi à Cowansville s’est avérée un service essentiel dès son ouverture. Mais à elle seule, elle ne pouvait fournir le soutien nécessaire à tous les aidants du Québec. La Fondation a donc poursuivi son travail de développement afin d’assurer un soutien récurrent de la part du gouvernement. Depuis juin 2021, huit autres Maisons Gilles-Carle ont ouvert leurs portes. Deux autres sont prévues au cours de l’été 2022. La Fondation a comme objectif d’en ouvrir une vingtaine en tout d’ici deux ou trois ans.

Répondre aux besoins

Afin de répondre aux besoins de plus en plus criants des aidés et des proches aidants de la communauté, un projet d’agrandissement de la Maison Gilles-Carle de Brome-Missisquoi a été mis en branle en novembre dernier. Celui-ci vise à bonifier les services à répondre à la demande croissante des services de répit, d’hébergement et de soutien psychosocial et au manque d’espace pour y répondre. Deux nouvelles chambres et des espaces communs seront ajoutés. Ces travaux majeurs devraient se terminer en juillet 2022. Ils contribueront à améliorer la qualité de vie des utilisateurs de services. 

Pour financer le projet, une campagne s’est déroulée de 2014 à 2019. De nombreux donateurs et partenaires de la communauté y ont chaleureusement participé, récoltant 300 000 $. Le même montant sera investi par l’OBNL. Durant cette prédiode, un peu de bruit et beaucoup de poussière sont à prévoir. Par contre, aucune interruption de services n’est prévue.

Informations : Christine Tougas à direction@rsabm.ca ou 450-263-4236.

Geneviève Hébert