coaching relationnel

Le coaching relationnel

 

[ÉTÉ 2018]

Par Yves Langlois

coaching relationnel

Le coaching relationnel permet d’améliorer vos habiletés dans l’art de communiquer avec vos proches. Que ce soit dans votre couple, avec vos enfants, adolescents, patrons, employés ou pour sortir de la solitude, le coach vous aide à comprendre les dynamiques qui détériorent vos relations et il vous donne des outils pour les optimiser. Yves Langlois utilise des approches comme la communication non violente, la systémique, la psychosociologie, l’hypnose et le neuro-coaching pour aider à régler les conflits et à­­ vivre en harmonie. Le tout dans un contexte sécuritaire, discret et convivial.

 

Les situations suivantes sont toutes issues de séances de coaching relationnel.

 

« Arrêtez de vous chicaner ! » est une phrase à ne jamais dire à vos enfants.

Vos enfants se chamaillent bruyamment pendant que vous êtes absorbé(e) par un travail important. Si vous criez assez fort : « Arrêtez de vous chicaner », ils vont probablement cesser de faire du bruit pour un temps, mais, sans le savoir, vous venez de confirmer la domination de l’un(e) sur l’autre. En effet, celui ou celle qui crie est fort possiblement celle ou celui qui se fait maltraiter par l’autre. Leur crier : « Arrêtez de vous chicaner » sans analyser la situation et sans prendre position est soutenir l’oppresseur, jamais l’opprimé. Le coach relationnel vous aide à trouver l’attitude appropriée.

 

« Tu ne peux pas me demander ça ! »

La communication relationnelle dans le couple implique la capacité d’entendre et d’écouter les demandes de l’autre. Elle implique aussi la capacité d’exprimer ses désirs et ses besoins et de connaître la différence entre les deux. En 30 ans de pratique, j’ai découvert 6 principes essentiels de la communication relationnelle que vous apprendrez à appliquer.

 

« Ma famille ne veut plus me parler… »

Souvent, on ne se rappelle même plus le conflit qui a provoqué la rupture. Contrairement à ce que certains pensent, la plupart des membres d’une même famille souhaitent la réconciliation. Mais revenir sur le passé n’est pas nécessairement la bonne façon de rouvrir la porte. Pratiquement aucune tentative de rapprochement mutuellement souhaité n’a échoué en plus de 20 ans de consultation.

 

L’enfer c’est « La madame »

Vous êtes dans un grand magasin et votre enfant voit la poupée ou le tracteur de ses rêves alors que vous êtes pressé(e). Devant votre refus, votre enfant fait une crise qui s’amplifie avec des cris et la fameuse « danse du bacon ». Vous regardez votre enfant avec compassion tout en restant ferme dans votre décision. Mais voici que « la madame » ou « le monsieur » de la rangée d’à côté se déplace irrité(e) et vous regarde avec insistance avec l’air de dire : « Achète ou frappe ». Comment faire face à la situation tout en accueillant votre enfant de façon appropriée ?

 

 « L’adolescence n’existe pas. »

Quand votre chienne est en âge de procréer, dites-vous : « Ma chienne est adolescente » ? L’adolescence a été inventée au moyen âge pour différentes raisons pratiques comme garder les jeunes à la maison ou à l’école plus longtemps. S’il est vrai que le cortex préfrontal continuera de se développer, le besoin d’affirmation est déclenché par les changements hormonaux qui surviennent à cet âge. Refuser de reconnaitre ce fait incite souvent le jeune à se rebeller violemment. Les conflits parents-ados qui se retrouvent dans mon bureau trouvent souvent leur origine dans une différence de perception de cette période de la vie. Il ne s’agit pas de cesser de jouer son rôle de parent, mais d’adapter sa communication relationnelle avec son jeune. Quant à la maturité, elle viendra (ou non) au cours des 40 prochaines années.

 

« Je n’ai jamais dit ça. »

Une des méthodes les plus efficaces en coaching relationnel de groupes est l’auto-observation en vidéo. Les participants sont filmés durant une interaction et s’observent ensuite. Lors d’une de ces séances qui avaient pour but de résoudre des problèmes de communication au sein d’un conseil d’administration, le groupe visionnait une de leurs réunions qui avait été filmée par le coach. En regardant la vidéo, un des participants s’est écrié : « Je n’ai jamais dit ça ! » Puis se rendant compte qu’il venait de s’entendre le dire sur la vidéo, il a ri avec tous les autres. Croyez-le ou non, cette réaction et le travail que nous avons fait ensuite, a permis de régler un problème qui durait depuis des années.

 

Autres solutions

On obtient plus en encourageant qu’en punissant.

On peut être ferme sans élever la voix.

On peut régler les « caprices » de table en une seule rencontre.

Les oreilles sont plus efficaces que la bouche pour communiquer.

Pour entrer en relation, mieux vaut se connaître que de connaître l’autre.

Si on veut changer le décor, il faut déplacer des choses.

On avance bien avec un pas et un objectif à la fois.

On consulte son coach relationnel quand on a besoin d’être entendu.

 

Yves Langlois, coaching relationnel

579 436-8300

yves@lany.ca

Mieux-Etre Sutton: le coaching relationnel selon Yves Langlois

coaching relationnel Mieux-Être Sutton

Le coaching relationnel

[ÉTÉ 2018] Par Yves Langlois Le coaching relationnel permet d’améliorer vos habiletés dans l’art de communiquer avec vos proches. Que ce soit dans votre couple, avec vos enfants, adolescents, patrons, employés ou pour sortir de…

Si vous aimez, svp partager! If you like this, then please share!