Le Domaine Avalon

Un texte de Claude Boucher

Paru dans le numéro

Sarah et Dorian ont développé un ensemble complet de services. Pension, cours de dressage, de saut, de travail en liberté, de poste hongroise et même de voltige, élevage, vente et achat de chevaux, débourrage, entrainement et réadaptation de chevaux, séminaires spécialisés donnés au Québec et ailleurs. Nos jeunes entrepreneurs ne chôment pas!

Domaine Avalon
Sara au Domaine Avalon. Photo: Éliane Excoffier

Pour la communion entre le cheval et l’humain

Sarah Gibault et Dorian Escalon ont récemment fait l’acquisition du Domaine Avalon, sur le chemin Dyer, à Sutton. Si les chevaux font partie de leur vie depuis leur enfance, rien ne les prédestinait à devenir propriétaires de ce centre équestre. Mais la passion de chevaux qui les unit tout comme leur désir de faire les choses autrement ont mené ces deux jeunes cavaliers à relever le défi de redonner vie au Domaine Avalon.

Originaire d’Espagne, Dorian est monté à cheval pour la première fois à l’âge de trois ans. S’il ne venait pas d’une famille de cavaliers, ses parents l’ont toutefois encouragé. Il fait ses premières compétitions dès l’âge de six ans et achète son premier cheval à 12 ans. Enfilant formations et compétitions, Dorian devient cavalier cascadeur pour le cinéma avant même l’âge adulte. Mais c’est Cavalia qui l’amène au Québec, pour le spectacle Odysseo, en 2011.

Sarah monte sur la jument de sa mère dès l’âge de deux ans et achète son premier cheval à l’âge de 10 ans. Mais rien ne la destine à pousser si loin son expertise équestre, jusqu’au jour où Cavalia fait l’acquisition du cheval dont elle s’occupait. Après un refus de sa demande pour se joindre à la troupe, elle part en Europe pour recevoir une solide formation. À son retour, elle se joint à la tournée Odysseo. C’est là que Sarah et Dorian se rencontrent et tombent amoureux.

Mais la vie de tournée n’est pas de tout repos. Quand Dorian revient au Québec pour s’occuper du centre d’entrainement de Cavalia sur le chemin Élie, à Sutton, Sarah le suit. En 2018, Sarah devient gestionnaire de la ferme de Cavalia. Avec Dorian, elle s’occupe du dressage et de la formation des jeunes chevaux de la troupe. Mais quand l’aventure prend fin, Sarah et Dorian participent à la fermeture du centre de Sutton. C’est sensiblement à la même époque qu’ils louent la partie équestre du Domaine Avalon.

Domaine Avalon
Dorian et Sara. Photo: Éliane Excoffier

De cavaliers à entrepreneurs

« Ce n’était pas le but au début, d’ouvrir une entreprise, explique Dorian. On voulait juste une place pour entrainer nos quatre chevaux, c’est tout. Et c’était la seule place disponible dans la région. » Mais avec la demande croissante, les deux jeunes passionnés des chevaux entreprennent les démarches pour acheter le Domaine Avalon. Initialement, les propriétaires du domaine ne semblent pas prêts à vendre. Mais en 2019, la propriété est mise sur le marché. Grâce, entre autres, à l’appui du CLD de Brome-Missisquoi, Sarah et Dorian réussissent l’impossible : acheter un domaine de 50 acres avec écuries, manège intérieur et extérieur… et 16 logements!

Domaine Avalon
Domaine Avalon. Photo: Éliane Excoffier

Un centre équestre atypique

La formation respective de Sarah et Dorian, et leur expérience chez Cavalia ont inévitablement eu un impact sur leur centre équestre. Pour eux, bien avant la performance, l’objectif est de créer un lien entre le cheval et l’humain. « Quand un élève arrive ici, la première chose qu’il doit faire, c’est du travail en liberté pour s’assurer de bien comprendre le cheval et d’établir une relation avec lui », souligne Sarah.

« Le milieu équestre, au Québec comme ailleurs, est un milieu de compétition, renchérit Dorian. Bien des gens le voient comme un sport dont l’objectif principal est la compétition. Ce n’est pas notre approche. Oui, nous visons aussi le volet sport. Mais avant tout, il y a une relation humain-cheval qui doit être créée et qui doit être fonctionnelle. »

Services offerts

Sarah et Dorian ont développé un ensemble complet de services. Pension, cours de dressage, de saut, de travail en liberté, de poste hongroise et même de voltige, élevage, vente et achat de chevaux, débourrage, entrainement et réadaptation de chevaux, séminaires spécialisés donnés au Québec et ailleurs. Nos jeunes entrepreneurs ne chôment pas!

Le centre équestre affiche déjà complet, mais Sarah et Dorian invitent les passionnés des chevaux à s’inscrire sur la liste d’attente. Ils souhaitent avant tout que le Domaine Avalon soit impliqué dans la communauté de Sutton. Déjà, ils prévoient des évènements où la population de Sutton sera invitée à partager leur passion. Pour en savoir plus sur Sarah et Dorian, et sur le Domaine Avalon, jetez un coup d’œil à domaineavalon.ca.