Les étangs d’épuration des eaux usées

Un texte de Ghislaine Delisle

Paru dans le numéro

Les étangs d’épuration des eaux usées constituent des milieux artificiels pouvant aider les populations d’oiseaux associés aux milieux humides.

étangs d'épuration
Famille de Bernaches du Canada (sauvagine). Photo : Bertrand Hamel

Les eaux usées peuvent servir à quelque chose de positif pour la faune ailée et ses observateurs.

Les milieux humides naturels ont connu un déclin dramatique depuis le début de la colonisation, particulièrement dans le sud du Québec. Ce recul a été majoritairement causé par le drainage qui accompagne le développement urbain et agricole. Or, de nombreuses espèces d’oiseaux bénéficient des milieux humides. Plusieurs d’entre elles ont connu une diminution importante de leurs populations.

étangs d'épuration
Hirondelle rustique (insectivore aérien). Photo : Claire Caron

Quatre principaux groupes d’oiseaux fréquentent les milieux humides : les limicoles (oiseaux de rivage), la sauvagine (oies et canards), les insectivores aériens (hirondelles) et les échassiers (hérons).

Étangs d’épuration; des milieux riches

Les étangs d’épuration des eaux usées constituent des milieux artificiels pouvant aider les populations d’oiseaux associés aux milieux humides. Les étangs d’épuration offrent une abondance de nourriture grâce à l’apport constant de matière organique, d’azote et de phosphore. Ces éléments favorisent la prolifération d’insectes, d’algues et de plantes. Ce qui vient combler les besoins alimentaires des oiseaux en période de migration et de nidification.

Les étangs d’épuration des eaux usées sont des milieux très riches au niveau de la diversité aviaire. Ces habitats présentent donc un attrait pour les ornithologues. À l’étang d’épuration de la municipalité de Baie-du-Febvre, par exemple, plus de 300 espèces ont été répertoriées jusqu’à maintenant. 

étangs d'épuration
Le guide de Québec Oiseaux

Guide d’information de Québec Oiseaux

QuébecOiseaux a conçu un guide d’information destiné aux gestionnaires des étangs d’épuration des eaux usées, qui sont majoritairement des municipalités. Le guide propose des mesures de gestion et des actions pouvant être entreprises afin d’aménager leurs étangs d’épuration pour les rendre favorables à la faune aviaire et à ceux qui l’observent. 

Les ornithologues peuvent inviter les municipalités à aménager leurs étangs d’épuration et à les rendre accessibles. Le guide liste des aménagements et mesures pouvant être mis en place afin que l’observation de la faune aviaire puisse être effectuée en toute sécurité, tout en s’assurant de limiter le dérangement des oiseaux. 

Pour lire le guide en question : www.quebecoiseaux.org/fr/milieu-humide.

Regroupement Québec Oiseau (texte porté à notre attention par notre ornithologue-collaboratrice Ghislaine Bacon-Delisle)

QuébecOiseaux travaille à la protection de diverses espèces fréquentant les milieux humides, en collaboration avec différents acteurs du milieu tels que des propriétaires privés et des municipalités.