Floramama

 

Photo Alex Chabot
Photo Alex Chabot
[ÉTÉ 2015]

Par Gabrielle Charbonneau

 

Si je vous dis slow flower, qu’est-ce que ça évoque chez vous? Sans même en connaître le sens exact, sentez-vous toute la poésie qui se dégage de ces deux mots? Dans une ère où tout est vitesse et stress, il est reposant de penser que même des fleurs peuvent être cultivées avec respect et dignité. Après tout, ces précieuses ne sont-elles pas des symboles de beauté, de simplicité? Dans certaines croyances, on dit même qu’elles sont les messagères de l’autre monde, venues nous apprendre la beauté et nous reconnecter à notre vérité. N’est-il donc pas plaisant de savoir que tout près de chez vous, à Frelighsburg, il existe une culture de fleurs écologiques qui se prête volontiers à ce mouvement de lenteur moderne?

Cet endroit qui se nomme Floramama est né d’une illumination, d’une graine germée dont son contenu est resté secret jusqu’à sa floraison. Chloé, la responsable de cette œuvre, qui a jadis travaillé aux Jardins de la Grelinette, cherchait un produit coup de cœur. Un produit qu’elle cultiverait avec passion. C’est à force de feuilleter des magazines en cherchant l’inspiration qu’elle le découvrit. Elle sut que de ses mains, elle voulait offrir le bonheur des fleurs. Les méthodes de travail des Jardins de la Grelinette, situé à St-Armand, l’avaient charmée et elle voulait à son tour apprendre à travailler de concert avec la Terre.

Avant d’opter pour la campagne, celle que nous appellerons ChloéMama, le temps d’une phrase, habitait Montréal. D’un vent qui m’est inconnu, elle a été transportée jusqu’ici pour apprendre à mettre ses deux mains dans la terre. Elle voulait tout connaître sur ces méthodes de jardinage où l’on ne chamboule que ce qu’il faut de la structure du sol, afin de ne pas trop déranger la biodiversité et de respecter toutes formes de vie, visibles ou non à l’œil nu.

Deux serres jonchent désormais son terrain, rien d’énorme, juste assez pour qu’elle, les woofeuses de passage et les stagiaires, puissent nous offrir une cinquantaine de variétés de fleurs différentes pendant la belle saison. La rotation des semences, calculée et planifiée pendant l’hiver, nous permet d’avoir en mains des bouquets différents chaque semaine. Notre cultivatrice maison a aussi choisi d’offrir la « formule panier ». En vous offrant le bonheur de vous inscrire à cette formule, vous aidez Floramama dans les premières dépenses du printemps qui sont souvent les plus onéreuses : graines, bulbes, compost, terreau. En échange, de jolis bouquets, prêts à parfumer votre air, vous sont offerts chaque semaine ou toutes les deux semaines, au choix. La même formule est offerte aux gens de Montréal où elle a deux points de chute pour la livraison. Je ne sais d’ailleurs pas si ces citadins réalisent la chance qu’ont leurs nez de se déposer dans une création d’ici.

Les fleurs de Floramama sont aussi en vente libre au Marché Tradition de Frelighsburg. Chloé peut aussi enjoliver vos évènements (mariages et célébrations de petite ou grande envergure) et répondre à vos extravagances ou à une simple envie de voir « du vrai beau » ou de couvrir votre femme de fleurs pour qu’elle se sente belle et rien d’autre, le temps d’une floraison. Je spécifie cependant que vous devrez couvrir vous-même votre femme de fleurs. Ce service n’est pas inclus. Je vous invite donc chaleureusement à prendre le temps d’aller voir le site, l’endroit, la fille et les fleurs. Sérieusement, ça vaut la peine et surtout, n’attendez pas qu’on vous gâte. Allez-y, offrez-vous des fleurs, de vous, à vous, simplement. Pour le plaisir de sentir le temps qui passe!

www.floramama.ca

infofloramama@gmail.com

Floramama, ou l'art de s'offrir des fleurs, texte de Gabrielle Charbonneau

Entreprise locale

Floramama

[ÉTÉ 2015] Par Gabrielle Charbonneau   Si je vous dis slow flower, qu’est-ce que ça évoque chez vous? Sans même en connaître le sens exact, sentez-vous toute la poésie qui se dégage de…

Si vous aimez, svp partager! If you like this, then please share!