histoire

Héritage Sutton: voyager dans le temps

 

l’on conserve[PRINTEMPS 2020]

Par Jeanne Morazain

histoire
Marie-Rose Rouillard, enfant, nourrissant les poules.

Grâce au programme Québec ami des aînés (QADA), la société d’histoire Héritage Sutton a depuis deux ans transcrit, indexé et enrichi son Fonds d’histoire orale. Ainsi, on conserve la parole des aînés de Sutton, d’Abercorn et des anciens comtés de Brome et de Missisquoi tout en la rendant accessible. L’aventure n’est pas terminée, Héritage Sutton entend ajouter une dizaine d’entrevues par année. Ce patrimoine reste essentiel pour comprendre l’histoire de la région et son évolution.

 

Les anciens témoignages, enregistrés en 1977, nous ramènent au tournant des 19e et 20e siècles. Puis, au fil du temps, les récits de vie recueillis font revivre les décennies 1920, 1930, 1940 et 1950. Héritage Sutton a commencé à faire entendre ces voix du passé.

 

Les entrevues réalisées avec d’ex-travailleurs de la Filtex ont été à l’origine de rencontres publiques d’information et d’échanges en juin et en octobre 2019. Un dossier virtuel qui résume l’histoire de la Filtex et des travailleurs et travailleuses qui l’ont écrite a été mis en ligne sur notre site web (heritagesutton.ca).

 

Des aînés issus de l’immigration ont partagé leur expérience lors des Journées de la culture de septembre 2019. D’autres immigrantes, qui ont épousé outre-mer des soldats originaires de Sutton durant la guerre de 1939-1945, racontent leur aventure dans le cahier d’histoire no. 31 en vente dans plusieurs boutiques de Sutton et sur le site web d’Héritage Sutton.

 

Le projet La parole des aînés a permis aux bénévoles de la société d’histoire de documenter d’anciennes façons de vivre. On a de la difficulté à imaginer certaines d’entre elles aujourd’hui. Des élèves de l’école de Sutton ont remonté le temps jusqu’à l’époque des écoles de rang. Ainsi, ils ont pu se mettre dans la peau des écoliers d’hier grâce à d’anciennes enseignantes.

 

Certains thèmes reviennent dans les témoignages de tous ces aînés. Deux feront l’objet de présentations publiques dans les prochaines semaines. Avant les années 1960, l’agriculture était un secteur important de l’économie de sorte que nombre de Suttonnais et de Suttonnaises ont grandi sur une ferme. La vie à la ferme a inspiré la conteuse Claude Hamel qui interprétera en première, le dimanche 15 mars à 14 h 30 à la salle Alec & Gérard Pelletier, un conte historique sur ce thème. Par ailleurs, le cahier 31 publie un portrait de Jean Naylor Gilbert. Ce dernier, à 96 ans, exploite encore la ferme laitière que son père lui a laissée.

 

La frontière est omniprésente dans les récits des aînés. Une rencontre publique d’information et d’échanges explorera le fait de vivre à la frontière. Cette rencontre aura lieu le dimanche 19 avril à 14 h 30 à l’église Saint-Simon d’Abercorn. Selon les politiques en vigueur au Canada ou aux États-Unis, la frontière impose plus ou moins de contraintes. Droits de douanes, interdictions de commerce, exclusions de population qui engendrent de la contrebande et de l’immigration illégale. Les personnes menacées d’un côté tentent de trouver refuge et asile de l’autre. En revanche, en période d’ouverture, les résidents de chaque côté des lignes se visitent, se marient, fondent des familles, magasinent, fréquentent les mêmes lieux.

 

Des témoignages audios et vidéos enregistrés ou en direct d’aînés et de douaniers montreront l’importance et l’évolution du rapport à la frontière dans la vie des habitants de Sutton à différentes époques. Des documents d’archives vidéos et textuels illustreront les multiples facettes de « l’effet frontière » depuis deux siècles. Un dossier virtuel sera aussi produit à la suite de cette rencontre. Il sera éventuellement en ligne sur le site d’Héritage Sutton.

 

Jeanne Morazain est présidente d’Héritage Sutton. Pour en savoir plus sur votre société d’histoire, visitez heritagesutton.ca, un site entièrement bilingue. Héritage Sutton publie deux fois l’an un cahier sur l’histoire de Sutton et des environs. Vous pouvez vous le procurer en ligne sur notre site. Autres points de vente : Au Cafetier, les boutiques Farfelu et Nath’elle, la friperie On s’aimera encore, ainsi que le Bureau d’information touristique. Pour communiquer avec nous, envoyez un courriel à heritagesutton@gmail.com.

 

 

Héritage Sutton: voyager dans le temps à travers l'histoire

Si vous aimez, svp partager! If you like this, then please share!