Kokkaku

Kokkaku : du nouveau à Sutton !

 

[HIVER 2019-20]

Par Geneviève Hébert

Kokkaku
Bol de chez Kokkaku Ramen

Je ne sais pas pour vous, mais je m’enthousiasme toujours lorsque je rencontre des familles qui s’installent à Sutton. La première fois que j’ai rencontré Clare et Brandon, c’était au parc Goyette-Hill, alors que nos garçons de 8 et 5 ans pratiquaient ensemble leurs dernières prouesses dans le skatepark. Ce dernier avait été une agréable découverte pour leurs garçons qui avaient récemment laissé tous leurs amis et leurs repères à Hamilton, en Ontario. Car c’est là que la famille habitait, avant de déménager en octobre à Sutton. Pourquoi Sutton ? À cause de son école bilingue, sa proximité avec la nature, la culture, la montagne de ski, mais aussi pour y ouvrir un restaurant japonais de nouilles ramen, Kokkaku.

En japonais, Kokkaku désigne à la fois les os, qui servent ici à fabriquer les bouillons, et le talent. On présume que ça en prend pour rendre inoubliable l’expérience de manger des nouilles dans du bouillon. Disons que Clare et Brandon ont pu parfaire leur art, car ils ont tenu pendant 4 ans le même type de resto à Hamilton, le Slurp, entreprise qu’ils ont vendue en septembre 2019.

Ils reprendront à peu près la même formule ici, adaptée aux produits régionaux. En effet, ce sont des adeptes du « manger local et de saison. » Lors de mon passage avant l’ouverture du restaurant, ils avaient déjà trouvé nombre de fournisseurs locaux de légumes et de viande. Et ils attendaient patiemment de recevoir leurs nouveaux bols issus du studio Qita à Sutton.

À part les nouilles fraîches, Brandon, le chef, fait tout maison. Sans ajout de glutamate monosodique (MSG) ! Bouillons, sauces, fermentations et marinades, Brandon manie d’une main experte la saveur umami. Même dans les boissons sans alcool ! Au menu : thé glacé thaïlandais, boisson au sirop de fraises et au cordial à la lime et curcuma ! Entretemps, ils tentent d’obtenir leur permis d’alcool. La cuisine japonaise en est une réfléchie, lente et précise. Le menu sera succinct pour commencer, le temps de recruter les bons employés. Le menu offrira à coup sûr plusieurs options véganes, sans gluten et même Keto.

Autrement, lors de votre passage au Kokkaku, soyez indulgents ! Clare, vous la reconnaîtrez à son magnifique accent britannique (d’Oxford précisément), demande à la clientèle d’être patiente avec son français. « Nous voulons apprendre, mais nous savons que cela prendra du temps, » précise-t-elle en anglais. Ils se sont déjà inscrits à des cours. En somme, je les trouve bien courageux d’avoir tout laissé derrière pour venir s’installer ici. Je leur souhaite de tout cœur beaucoup de succès dans cette nouvelle aventure !

Surveillez leurs heures d’ouverture officielle sur leur page Facebook!

Nouveau à Sutton! Le restaurant japonais Kokkaku!

Kokkaku Resto

Kokkaku : du nouveau à Sutton !

[HIVER 2019-20] Par Geneviève Hébert Je ne sais pas pour vous, mais je m’enthousiasme toujours lorsque je rencontre des familles qui s’installent à Sutton. La première fois que j’ai rencontré Clare et Brandon, c…

Si vous aimez, svp partager! If you like this, then please share!