LE TOUR V30#3 PRINTEMPS/SPRING 2013

 

LE TOUR V30#3 PRINTEMPS/SPRING 2013
ÉDITION COMPLÈTE / FULL EDITION

Éditorial

Source de bonhomie

Vivre à la campagne ou dans une petite municipalité comporte son lot d’avantages parmi lesquels se trouve la bonhomie.

Or la bonhomie n’est pas garantie par le fait de connaître des personnes du milieu depuis leur âge scolaire ou de connaître leur famille et leur histoire. La bonhomie réelle ne relève pas non plus d’une formation particulière reçue au travail pour mieux accueillir des visiteurs, des clients… La bonhomie serait plutôt un état d’âme qui dans la plupart des cas se manifesterait par un échange ouvert, franc et facile. Voire concerné et affable.

Ce comportement serait-il plus fréquent à la campagne qu’en ville? À la campagne les échanges sont plus souvent coude à coude. Donc un peu plus intime. À la longue, l’habitude se développe et devient une gracieuse bonhomie.

D’ailleurs, la pratique d’activités de plein air ou la participation à des activités culturelles dans la région est une source de bonhomie. Quand on pratique un sport comme le golf, le ski alpin et le vélo où les échanges avec les autres sont cruciaux et fréquents, la bonhomie l’emporte sur l’imposture. Lors d’une excursion de randonnée pédestre ou de ski de fond qui mène loin des services, les échanges favorisent une grande bonhomie. Lors d’une prestation dans une petite salle de spectacle, l’assistance accapare l’apparente bonhomie de l’artiste, puis se la partage entre spectateurs.

À la campagne, la bonhomie se cultiverait avec soin comme la vigne, la pomme…

Perte de bonhomie

En janvier, la communauté a perdu quelques bons hommes, des bonshommes pleins de bonhomie qui ont collaboré à ce journal.

Tony_PreeceTony Preece a écrit des articles, il a fait front commun avec Le Tour pour défendre le dossier du Bureau d’information touristique quand il était menacé de fermeture. Il a toujours su servir comme commerçant (copropriétaire du Book Nook), membre actif du Club Optimiste, responsable des inscriptions pour la Coupe des Amériques et préposé à l’accueil au Mont Sutton.

Guy_BorremansGuy Borremans, photographe professionnel réputé, a soumis de précieux conseils sur la photographie. En outre, dans un numéro spécial, il a permis aux citoyens de visualiser le résultat de l’enfouissement des fils avant l’exécution des travaux. Son oeil de photographe avait fait remarquer le double impact visuel : des fils et de leur ombre au sol… Guy a instauré la galerie Les Deux Tounesols à Sutton et contribué au développement culturel de la région.

Christian Lamontagne s’est engagé pour le développement durable, l’écoconscience et la santé comme le souligne Daniel Laguitton en page 4. À lire!

Au nom des lectrices et lecteurs, Le Tour les remercie d’avoir partagé leur vision dans ce journal. L’équipe offre ses plus sincères condoléances à leur famille.

Bonne lecture!

Denis Boulanger

Editorial

Source of Bonhomie

One of the many advantages of living in the country or in a small town is that one often encounters bonhomie. Knowing one’s fellow citizens and their family history since preschool doesn’t guarantee bonhomie. Nor is it acquired by learning how to greet clients in the hospitality business. Rather, bonhomie is a state of mind that manifests itself in most cases by an open, friendly, frank and easy going exchange.

Could such behavior be more common in the country than in the city? In the country, interactions are more often elbow to elbow, so a bit more intimate. Over time, familiarity develops and becomes gracious bonhomie. In the country, bonhomie is cultivated with care like grapes and apples…

The practice of outdoor activities and the participation in local cultural activities also afford sources of bonhomie. Bonhomie always wins over imposture when one plays golf, skis or cycles with friends. The friendly exchanges while hiking or cross-country skiing far from basic services greatly favor bonhomie. An audience will take on the apparent bonhomie of the artist and share it with all those present.

Loss of bonhomie

In January, our community lost a few great men, gentlemen full of bonhomie who were past contributors of Le Tour.

Tony_PreeceTony Preece wrote articles and helped Le Tour defend the case of the Tourism Office when it was threatened with closure. He never stopped serving whether as a businessman (co-owner of the Book Nook), as a helpful member of the Optimist Club, as registrar of the Coupe des Amériques and as an attendant at the Mont Sutton main desk.

Guy_BorremansGuy Borremans, famous professional photographer, submitted precious advice about photography. He also allowed citizens to visualize the results of the burial of the hydro wires before the execution of the project in a special issue of Le Tour. His expert eye had indicated a double visual impact: that of the wires and their shadow on the ground. Guy also established the art gallery Les Deux Tournesols in Sutton and contributed to the cultural development of the area.

Christian Lamontagne promoted sustainable development, eco-conscience and healthy living as Daniel Laguitton elaborates on Page 4. Please read!

In the name of the readers, Le Tour thanks them all for sharing their vision in this paper and the Le Tour team offers its sincere condolences to their respective families.

Happy reading!

Denis Boulanger

Journal Le Tour, Sutton, Dunham, Frelighsburg, édition Printemps/Spring 2013

En kiosque

LE TOUR V30#3 PRINTEMPS/SPRING 2013

ÉDITION COMPLÈTE / FULL EDITION Éditorial Source de bonhomie Vivre à la campagne ou dans une petite municipalité comporte son lot d’avantages parmi lesquels se trouve la bonhomie. Or la bonhomie n’est pas garantie par le fait de conna…

Si vous aimez, svp partager! If you like this, then please share!