Les sentiers illuminés et les oiseaux

Que faire quand on prévoit l’installation d’un éclairage nocturne et qu’on veuille prévenir les impacts de la pollution lumineuse?

Ciel étoilé Au Diable Vert

La pollution lumineuse consiste en l’utilisation excessive ou inappropriée de la lumière artificielle. Elle modifie l’environnement lumineux naturel et nuit à la faune, à la flore et aux écosystèmes, nous dit-on sur le site de la Réserve internationale de Ciel étoilé du Mont-Mégantic (RICEMM).

Certains se demandent si les sentiers illuminés de nos parcs l’hiver peuvent être une nuisance pour les oiseaux. Quand on parle de pollution lumineuse, on sait qu’on déplore le voilement des étoiles, la désynchronisation du jour et de la nuit, la perception altérée de l’environnement. Mais pour les oiseaux, qu’est-ce que ça implique ? On pense à la recherche de la nourriture pour les oiseaux de proie nocturnes, aux insectivores dont les proies meurent sur les lampadaires, à la perturbation du rythme biologique et de la reproduction, à la désorientation en période migratoire. Mais en fait, il n’y a pas de données probantes pour l’éclairage de nuit l’hiver. C’est ce que nous dit Séverine Clause, agente de Protection de la RICEMM, qui a bien voulu répondre à mes questions.

Les questions à se poser

Que faire quand on prévoit l’installation d’un éclairage nocturne et qu’on veuille prévenir les impacts de la pollution lumineuse? D’après la documentation recueillie, il faudrait au moins se poser quelques questions. Sommes-nous en période migratoire? L’éclairage (forte intensité, en hauteur, couleurs froides tel le blanc) est-il tel qu’il risque de nuire à l’orientation et aux déplacements nocturnes des oiseaux ? Sommes-nous en période de reproduction? Est-ce que l’éclairage nocturne risque de perturber le cycle biologique? Notamment la perception de l’aube (anticipation de l’activité territoriale de chant), le temps et la qualité du sommeil, la période de mue, la reproduction printanière hâtive ? 

La température de la couleur (CCT)

Les normes environnementales considèrent quatre critères à gérer en fonction de la zone de l’éclairage (milieu naturel, environnement urbain). La quantité, la direction, la couleur de la lumière et la durée d’éclairage. Lors du design d’installations permanentes d’éclairage, nous devons tenir compte de la température de la couleur (CCT), nous dit Jean-Jacques Lombard, spécialiste en systèmes de puissance. Il est préférable de programmer un éclairage LED à intensité variable. Celui-ci doit être orienté vers le bas et de couleur chaude (qui ne dépasse pas 3000 Kelvins), du moins près des habitats en périodes migratoire et de nidification. Plus le degré est bas, plus la lumière est dite chaude. À titre d’exemple, une bougie se situe à environ 1800 oK. Un flash d’appareil photo, autour de 7000 oK.

Alternatives respectueuses

Les citoyens peuvent donc, pendant cette période de l’année où on manque cruellement de lumière, jusqu’à démonstration du contraire, apprécier les sentiers illuminés organisés par les municipalités et les groupes de citoyens, puisqu’il s’agit d’un éclairage de faible intensité, à une hauteur relativement basse, à une période où il y a moins d’oiseaux et pas de nidification. 

Séverine Clause nous fait les recommandations suivantes (s’inspirant de l’International Dark Sky Association) : éclairer vers le sol, choisir des éclairages avec une faible intensité pour éviter que la neige ne reflète trop de lumière vers le ciel, employer des ampoules rouges ou jaunes, éteindre les luminaires après les heures d’activité. Elle recommande également aux clubs d’ornithologie de sensibiliser les gens à la pollution lumineuse, de documenter le nombre d’espèces présentes et de faire un suivi des populations.   

Suzanne Pellerin 
Responsable des communications 
Club des ornithologues de Brome-Missisquoi
www.cobm.ca

Sites et documents intéressants à consulter

Qu’est-ce que la pollution lumineuse ? La nuit en voie de disparition.

https://www.cieletoilemontmegantic.org/pollutionlumineuse

Futura Planète. Pollution lumineuse : qu’est-ce que c’est ?

https://www.futura-sciences.com/planete/definitions/developpement-durable-pollution-lumineuse-9881

Contrôle de la pollution lumineuse-BNQ

https://bnq.qc.ca/fr/normalisation/100-normalisation/environnement.html

Artificial Light at Night (ALAN) Research Literature Database (une banque de plus 3000 références sur le sujet)

https://www.zotero.org/groups/2913367/alan_db/items/M8S7XUBW/library