Two Humans

Un texte de Claude Boucher

Paru dans le numéro

Two Humans, comme son nom l’indique, c'est d’abord et avant tout deux humains. Manon Gélinas et Claude Dagenais ont choisi la région de Brome-Missisquoi il y a 20 ans pour s’y installer et créer une entreprise à leur image.

 Une agence web à échelle humaine

Manon Gélinas et Claude Dagenais, fondateurs de Two Humans

Dans l’univers de la création d’outils de communication en ligne, ou si vous préférez de sites web et tout ce qui les entoure, Two Humans fait bande à part. Two Humans c’est, comme son nom l’indique, d’abord et avant tout deux humains. Manon Gélinas et Claude Dagenais ont choisi la région de Brome-Missisquoi il y a 20 ans pour s’y installer et créer une entreprise à leur image. 

Informaticiens de formation alors que cette science n’en était qu’à ses balbutiements, Manon et Claude ont participé au développement de ce qu’on appelle aujourd’hui la gestion du changement. Claude ajoute à son bac un MBA, tandis que Manon fait une maitrise en andragogie pour enseigner l’informatique. Ensemble, ils fondent à la fin des années 80 leur première entreprise, IDÉGÉ, qui sera parmi les précurseurs dans la formation en entreprise pour l’implantation de systèmes informatiques. Leur vision : placer l’humain au centre du changement. 

Mais en 2000, après des années d’innovation et de succès et une croissance qui mène leur entreprise à compter une soixantaine d’employés, Manon et Claude vendent IDÉGÉ. « Quand nos conseillers nous ont demandé si on voulait continuer ou vendre, on s’est demandé ce qu’on apprendrait de plus. Pour nous, on avait fait le tour, c’était le temps de passer à autre chose. On s’est rendu jusqu’au bout de ce que ce projet pouvait nous apporter », explique Manon Gélinas. 

« À la vente d’IDÉGÉ, on avait des clauses de non-concurrence. Nos avocats nous ont dit : faites autre chose ! On a pris des cours de photographie », nous dit Claude. Et c’est là où commence la nouvelle aventure, qui coïncide avec leur arrivée à Sutton.

D’abord et avant tout humains

Initialement, Two Humans a été fondée pour créer des photos destinées aux banques d’images numériques. Quelque chose qui, encore une fois, était tout à fait nouveau à l’époque. « Au départ, notre intention était de viser les banques d’images, donc une clientèle internationale. Nos premiers clients étaient iStock Photos, et des clients aux États-Unis. On ne pensait pas du tout qu’éventuellement, on ferait affaire principalement au Québec, comme aujourd’hui », explique Claude.

« Lorsqu’on a commencé, la photographie de banques d’images numériques et la vente d’images en ligne étaient à tout débuts », précise Manon. « C’était une petite communauté, un domaine en émergence, et tout était à construire. Lorsqu’on est entré là-dedans, on apprenait beaucoup, on s’inventait. » Spécialisés principalement en photographie alimentaire et architecturale, ils sont graduellement passés des banques d’images à une clientèle plus régionale, au fil des rencontres avec les gens de leur nouvelle communauté. 

Retour à l’informatique

Malgré leur expertise reconnue et leur passion pour la photographie spécialisée, nos deux humains doivent se réinventer une fois de plus. Une blessure au genou immobilise Claude pour une période prolongée. Connaissant leur expertise en informatique, des amis les approchent pour la création de leur site web.

Ce retour aux sources devient rapidement la principale activité de Two Humans. Manon et Claude reprennent les mêmes valeurs qui les avaient animés dans leur entreprise précédente. « Notre philosophie, l’objectif, c’est de rendre notre client “maître chez lui,” » explique Manon. « Ce n’est pas uniquement de développer un produit, il faut développer un outil performant pour le client. Quand on développe des sites web, l’objectif est de rendre notre client le plus autonome possible. »

Et Two Humans applique cette vision tant aux projets pour des organismes ou entreprises de la région de Brome-Missisquoi qu’aux projets plus complexes pour de grandes entreprises ou des organismes internationaux. Depuis sa création, Two Humans recherche ce bel équilibre. Appuyer activement des organismes de la région, tout en travaillant à des projets d’ampleur internationale. Parmi eux, le site web d’HAICU, un laboratoire interuniversitaire et international dédié à promouvoir la coopération entre les universités afin de s’assurer que l’intelligence artificielle soit conçue, développée et utilisée d’une façon centrée sur l’être humain. 

Mais pour Manon et Claude, l’objectif de Two Humans n’en est pas un de croissance à tout prix. « C’est aussi une façon d’innover pour nous », nous dit Claude. « On ne fait pas comme tout le monde. La croissance débridée, ce n’est pas ça qui va nous rendre heureux, ce n’est pas l’objectif. L’objectif c’est d’avoir du plaisir dans ce qu’on fait et de continuer d’innover. Et c’est ce qu’on fait. »

Pour connaître leurs multiples projets, visitez www.twohumans.com.

Claude Boucher