Un printemps fleuri

Un texte de Catherine Audet

Paru dans le numéro

Bonjour Printemps! Quel bonheur de retrouver les jours qui s’étirent, la terre qui dégèle, les odeurs d’humus et la magnifique flore qui se déploie au fil des jours! Au cœur de cette saison, le renouveau de la végétation qui sort de sa dormance hivernale. Prin-temps, premier temps d’une grande valse saisonnière, point de départ du…

Bonjour Printemps! Quel bonheur de retrouver les jours qui s’étirent, la terre qui dégèle, les odeurs d’humus et la magnifique flore qui se déploie au fil des jours! Au cœur de cette saison, le renouveau de la végétation qui sort de sa dormance hivernale. Prin-temps, premier temps d’une grande valse saisonnière, point de départ du cycle.

Mais que se passe-t-il dans notre sphère florale en cette saison? Les jours plus longs activent les mécanismes biologiques et physiologiques qui, eux, déclenchent les feuillaisons et la mise à fleur des espèces dites printanières. Dans les jardins, ça se traduit entre autres par l’éveil des bulbes de tulipes et de narcisses plantés à l’automne.

Tulipe perroquet. Photo: Catherine Audet

Vous savez qu’il n’existe pas moins de 5000 variétés de tulipes? Cette fleur originaire du Moyen-Orient est bien adaptée à la culture dans notre climat nordique. Elle pousse sur nos terres, au grand air, et ne requiert aucun soin particulier, à part la protection de son bulbe des rongeurs qui en sont friands. De plus en plus de producteurs locaux la cultive et rendent accessibles des variétés étonnantes et moins connues, comme la tulipe perroquet, qui présente une fleur aux pétales ébouriffés et irrégulièrement frangés, et dont les couleurs sont souvent panachées et baroques. Du pur bonheur pour les yeux dans les bouquets printaniers!

fleurs
Le narcisse. Photo: Catherine Audet

Une seconde fleur associée à notre printemps québécois est le narcisse. Il ne faut pas le confondre avec la jonquille, terme qui s’applique à une seule des espèces de narcisses, soit Narcissus jonquilla. Les narcisses se déclinent en de multiples cultivars aux tons de jaune, blanc, orange et rose. Vous avez déjà vu des narcisses aux fleurs doubles? Elles sont superbes! Impossible également d’être indifférent aux parfums qui se dégagent de certaines variétés. D’ailleurs, l’absolue de narcisse, obtenue par l’extraction des fleurs dans un solvant, est utilisée pour la confection de parfums.

Suivre les floraisons pas à pas, c’est être en lien avec ce qui se trame ici et maintenant dans nos champs, nos prairies et même sur nos bords de route. Vous avez surement déjà remarqué les jolies petites fleurs jaunes qui poussent le long des fossés en avril-mai et qui ressemblent à des pissenlits?

fleurs
Tussilage, dans les premières fleurs du printemps

Le tussilage est une des premières plantes sauvages à fleurir au printemps et il se plait à enjoliver nos paysages routiers!

Saviez-vous qu’on importe de 80 à 90 % des fleurs sur le marché québécois? De plus, la quasi-absence de règlementation sur l’utilisation des produits phytosanitaires et le faible coût de la main-d’œuvre ont transformé les fermes florales mondiales en unités de production industrielle où les conditions de vie des travailleurs sont souvent précaires.

Vous l’avez compris, chaque saison a ses fleurs vedettes. Pourquoi ne pas suivre notre calendrier des floraisons locales? Il est si diversifié! De petites fermes florales émergent au Québec. Elles proposent une diversité de fleurs coupées cultivées de façon responsable. Vous avez accès à des variétés différentes, dont certaines plus fragiles, aux couleurs parfois inusitées et aux parfums enivrants. À nous d’honorer ces belles quand elles sont au summum de leur vitalité!


Catherine Audet

Écru Fleurs

Ferme florale et fleuristerie écoresponsable