Passions et partages

 

Urbaine des Champs
[HIVER 2016]

Par Anne Lecours

 

Été 2012. Ma famille et moi venons de quitter la ville pour nous installer à temps plein à proximité de Sutton. Nous découvrons notre nouvel univers, nous trouvons peu à peu nos marques. Au village, une vitrine m’attire : des vêtements pour femme, d’un style à la fois sophistiqué et décontracté. J’entre chez Urbaine des Champs et aussitôt mes yeux se régalent des couleurs, mes mains se réjouissent des textures… Moi qui n’aime pas magasiner, me voici complètement séduite ! Anne Lord, la propriétaire, s’adresse à moi en souriant et je tombe en amour avec elle autant qu’avec sa boutique. Je viens de mettre le doigt dans un engrenage infernal et doux, celui du plaisir de se sentir belle.

Le Comptoir du Marchand de thé

Pendant ce temps, le père de mes enfants est entré dans une boutique-cocon. Il tarde à en sortir, et pour cause : il est sous le charme de Jonathan Morel, l’homme derrière le tout nouveau Comptoir du Marchand de Thé. Tout en dégustant des infusions venant de divers coins de la planète, aux arômes et aux couleurs tendres, il échange avec lui comme s’ils étaient seuls au monde. Il ressort de sa bulle avec un petit sac de feuilles séchées, qui lui permettra de recréer à la maison cet espace de calme et de paix qu’il a partagé avec le marchand. En sortant de la boutique, il croise Anne Lord, qui vient chercher son thé chaï quotidien et jaser de la vie avec son ami le marchand.

 

Été 2016. Sutton est notre maison depuis 4 ans. On ne veut plus la quitter. Elle fera partie des racines de nos enfants. Au coin de la rue Principale et de la rue Maple, Urbaine des Champs et Le Comptoir du Marchand de Thé viennent d’élire domicile ensemble dans l’ancien local du Rendez-Vous de la Mode. À force de partager autour d’un chaï, Anne et Jonathan, qui rêvaient depuis un moment de ne plus être seuls capitaines à bord de leurs navires respectifs, ont décidé de naviguer ensemble.

 

La nouvelle boutique est vaste et claire. La beauté est partout, le bien-être aussi. Chacun a gardé sa spécialité. D’un côté du local, le cocon de Jonathan s’est ouvert et il poursuit sa route des thés en nous en offrant une centaine de variétés, à déguster sur place ou à emporter à la maison. Autodidacte devenu un véritable connaisseur, il aime autant parler de l’histoire des précieuses feuilles que de leur processus de transformation, du rituel qui accompagne leur consommation ou de leur effet bénéfique sur la santé. La majorité de ses thés viennent d’Asie, mais il offre aussi des tisanes et des épices venues d’autres coins du monde.

 

Dans l’autre section du local, Anne, toujours passionnée, se nourrit de sa mission qui est de faire rayonner le travail des créateurs de mode québécois. Avec le soutien de sa fille Marie-Philippe, qui l’accompagne depuis les débuts d’Urbaine des Champs en 2010, elle propose les vêtements pour femme, homme et enfant de 25 designers d’ici. Tout est pensé, conçu et créé au Québec, y compris les accessoires et bijoux qui complètent les collections. Deux petites entorses à cette règle : les chaussures, qui viennent d’Europe et d’Australie, et une collection de vêtements plus sport, qui vient des États-Unis. Tout est fabriqué en respectant des normes strictes d’éthique et d’écoresponsabilité.

 

En plus de partager les lieux et ce qui leur est relatif, Urbaine et Le Marchand partagent manifestement une même approche face à la clientèle : un lien attentif et personnalisé. En effet, pour chacun, au-delà du plaisir de faire connaitre et apprécier les produits qu’ils offrent, l’important est de le faire à travers une écoute et une observation délicates des besoins des clients, de passage ou réguliers, fins connaisseurs ou novices. Cette attitude constitue leur marque de commerce, si j’ose dire… mais les connaissant, je sais qu’elle constitue tout simplement leur façon d’être en lien avec les autres, une manière à la fois discrète et entière, jamais envahissante, et toujours sincère.

 

Du bonbon pour les sens et pour l’âme ! Je vous invite à aller les découvrir, et à succomber à leur charme. Vous ne le regretterez pas. Le seul risque est de ne plus vouloir quitter le village. Vous aurez été avertis.

 

Urbaine des Champs (450-538-2573) et Le Comptoir du Marchand de Thé (450-538-2002), maintenant au 2, rue Principale Sud à Sutton

 

 

La nouvelle boutique d'Urbaine des Champs et du Comptoir du Marchand de thé

Entreprise locale

Passions et partages

[HIVER 2016] Par Anne Lecours   Été 2012. Ma famille et moi venons de quitter la ville pour nous installer à temps plein à proximité de Sutton. Nous découvrons notre nouvel univers, nous trouvons peu à peu nos marques. Au village,…

Si vous aimez, svp partager! If you like this, then please share!