Adopter un chiot en temps de pandémie

Un texte de Thierry Jutras-Aswad

Paru dans le numéro

En cette période de pandémie, on assiste à une réorganisation de notre mode de vie et de travail. Certains décident d’adopter un chiot puisqu’ils sont plus souvent à la maison. Cette situation a créé des listes d’attente très longues chez bon nombre d’éleveurs. Voici mes conseils en tant qu’éducateur canin pour vous aider dans le…

En cette période de pandémie, on assiste à une réorganisation de notre mode de vie et de travail. Certains décident d’adopter un chiot puisqu’ils sont plus souvent à la maison. Cette situation a créé des listes d’attente très longues chez bon nombre d’éleveurs. Voici mes conseils en tant qu’éducateur canin pour vous aider dans le processus d’adoption et faire en sorte que ce chiot fasse partie de votre famille toute sa vie.

chiot
Thierry Aswad, éducateur canin. Photo Éliane Excoffier

Premiers points à considérer

Les premières questions à se poser concernent vos motivations à adopter un chiot. Puis, votre capacité à répondre aux dépenses liées à l’achat et aux besoins d’un chien. Une fois ces points considérés, il faut faire un choix de race. Si vous décidez d’y aller avec un chien de race, faites une recherche sérieuse pour trouver un éleveur consciencieux. La plupart des bons éleveurs ont une liste d’attente de six mois à deux ans en temps normal.  Actuellement, à cause de la forte demande, c’est encore plus long. Sachez également qu’un chien de race doit avoir ses enregistrements au Club Canin Canadien et porter une micropuce.

Les éleveurs

L’éleveur est la personne la mieux placée pour choisir le chiot d’une portée qui vous conviendra. Il côtoie les chiots depuis leur naissance. Plusieurs de mes clients m’ont parlé de la hausse fulgurante des prix demandés par certains éleveurs en ces temps de pandémie. Après vérification, sachez que les éleveurs éthiques et professionnels n’ont pas augmenté significativement leurs prix, contrairement à certains éleveurs peu scrupuleux. Il faudra donc trouver un bon éleveur et vous armer de patience! 

Les refuges

Si vous décidez d’adopter un chiot croisé, les refuges et les différentes succursales de la Société protectrice des animaux (SPA) sont à considérer. La plupart de ces endroits ont actuellement peu de chiens en adoption. Par contre, mon petit doigt me dit qu’un nombre considérable de chiens se retrouveront dans ces refuges l’été prochain. Finalement, soyez prudents! Les sites de vente en ligne regorgent de chiots provenant d’usines à chiots où les conditions de vie sont insalubres et les chiens souvent maltraités. À éviter!

L’éducation du chiot

Le dernier volet de ce texte concerne l’éducation du chiot. Les techniques d’éducation ont beaucoup changé dans les dernières années. Nous comprenons aujourd’hui que la personne qui adopte un chiot devient la nouvelle figure d’attachement de ce dernier. Elle doit se comporter avec lui de façon bienveillante pour répondre à ses besoins et lui permettre de développer son plein potentiel. 

Les méthodes d’éducation utilisant le renforcement positif vous permettront d’aider votre chien à faire les apprentissages nécessaires à une bonne cohabitation humain-chien. Votre chien et vous formez une équipe, autant travailler ensemble dans un cadre respectueux et amusant. Aussi, la science a clairement démontré que les méthodes coercitives, la punition physique et la pression psychologique indue causent des torts considérables au chien et sont à proscrire. 

Il peut être fort utile de trouver un éducateur canin compétent avant d’adopter votre chiot. Ce dernier vous aidera à y voir plus clair dans la sélection d’un éleveur. Il vous guidera dans l’adoption du chiot. Il vous accompagnera également pour l’arrivée à la maison, l’éducation du chien et l’importance capitale de sa socialisation durant les premiers mois de vie. Un chiot doit rencontrer d’autres chiots et chiens et jouer avec eux. Ceci l’aidera à devenir un chien sociable, capable d’interagir convenablement avec ses congénères une fois devenu adulte. Comme les mesures de confinement limitent nos contacts sociaux, plusieurs chiots risquent d’être sous-socialisés en sortant de cette crise sanitaire. Une fois les mesures de confinement levées, l’éducateur canin pourra offrir à votre chien des séances de socialisation adaptées à cette situation particulière et qui sauront respecter le rythme de votre compagnon poilu. 

J’espère vous avoir éclairé et vous donner le goût de vous investir dans une relation harmonieuse avec un chien.

Thierry Jutras-Aswad