Une championne du monde à Sutton

Un texte de Jean-Francois Trudel

Paru dans le numéro

Depuis décembre dernier, la suttonnaise Carolyne Guay est championne du monde à la course X-TERRA, un triathlon "hors sentiers".

Notre village est rempli de personnages fascinants et l’un d’entre eux est certainement Carolyne Guay, maintenant championne du monde à la course X-TERRA ! En décembre dernier à Hawaï, elle remportait ce titre dans la catégorie d’âge 30-34 ans à ce triathlon « hors sentier » où les participants enchaînent 1,5 km de nage en océan, 32 km de vélo de montagne et 11 km de course en sentier.

Son parcours

Comment une fille originaire de Roberval au Lac St-Jean en arrive là ? Ça commence avec une sœur triathlète et des amis qui l’invitent à participer à une course X-TERRA à Bromont en 2018. Sans entraînement préalable, elle réalise une bonne performance qui lui vaut une entrée gratuite au championnat l’année suivante. C’est la piqûre !

Conciliation travail et entraînement…

Pour l’édition 2019, elle engage un préparateur physique et s’entraîne entre 12 et 15 heures par semaine. En même temps, son copain accepte un contrat en Estrie, région avec laquelle elle tombe en amour. Titulaire d’une maîtrise en physiothérapie, elle travaille d’abord en clinique à Bromont, puis s’installe à Sutton afin d’y ouvrir sa propre entreprise, la clinique Peak Physio au 28A Principale Sud. En plus d’y prodiguer des soins reliés aux sports en général, elle se spécialise en analyse de course, en positionnement sur vélo, ainsi que dans les traitements de commotions cérébrales et d’étourdissements vestibulaires.

Carolyne Guay

Pour le triathlon de 2019, elle maximise son entraînement en natation, sa faiblesse parmi les trois disciplines, tout en participant à des épreuves de vélo de montagne, son point fort. Selon elle, c’est son grand avantage puisque le vélo représente le plus long parcours lors des compétitions. Les efforts portent fruit et elle remporte le championnat québécois de triathlon hors sentier. Étant la première femme toutes catégories confondues à franchir la ligne d’arrivée, cette victoire lui donne accès au championnat du monde. 

Un contexte pas facile

Avec les saisons, il n’est pas facile de s’entraîner à l’année au Québec, spécialement en natation et en vélo. Et encore moins en temps de Covid. Carolyne réussit malgré tout avec l’aide d’amis qui lui prêtent leur piscine et lui donnent un droit de passage sur leur terrain pour y faire du fatbike. Elle réussit donc à se garder assez en forme pour se rendre à Mauï et remporter le titre de championne du monde.

Une athlète à suivre

Si elle a des plans pour la suite ? Évidemment ! Elle prévoit défendre son titre l’an prochain, mais dans la catégorie pro/élite. Les courses et tout ce que ça implique (entraîneurs, équipements, voyages, hôtels, inscriptions, etc.) ne sont pas gratuits. Cette catégorie lui permettra notamment d’accéder à des bourses. Ainsi, elle pourra également donner plus de visibilité à ses commanditaires qu’elle tient d’ailleurs à remercier chaleureusement. D’ailleurs, avis à tous, elle se cherche déjà de nouveaux partenaires pour l’an prochain ! Vous pouvez visionner la vidéo qui résume son voyage à Mauï à www.facebook.com/carolyne.guay.90.

Bravo Carolyne pour cet exploit hors du commun et bonne chance pour la suite !

Jean-François Trudel