friperie

On va s’aimer encore!

 

[ÉTÉ 2019]

Par Julie Turgeon

friperie

Au printemps 2018, Suzanne Lemay devenait l’heureuse propriétaire de La friperie Les bons débarras. Après un bon ménage et une peinture toute fraîche cet hiver, voilà que son écrin écologique vient aussi de changer de nom. Bienvenue en plein cœur de Sutton, chez « On va s’aimer encore » !

Pourquoi ce nom ? Parce que « j’ai opté pour l’amour », explique de son propre aveu, Suzanne Lemay. Et parce que c’est « aussi une façon de parler d’écologie. En consommant moins, et en réutilisant avant d’acheter neuf, on contribue à un monde plus juste et plus naturel », indique la résidante de Sutton depuis cinq ans.

Or, le choix du nom réfère aussi à l’amour des affaires. Pour l’ancienne gérante de la salle de spectacle Alec et Gérard Pelletier, c’est parti d’une annonce postée sur Facebook en mars 2018.

Marie-Ève Gauthier, la fondatrice de La friperie Les bons débarras — dont le nom réfère au chef-d’œuvre cinématographique québécois de Francis Mankiewicz, sorti en 1980, cherchait alors à passer le flambeau de son commerce. Un commerce né il y a environ six ans, dans la maison verte du notaire, au coin de la rue Principale et Academy.

Suzanne, qui n’en était pas à ses premières armes dans l’univers du textile, a tout de suite plongé. « J’ai toujours aimé le tissu, ou la guenille, comme dirait mon père. J’ai toujours fait beaucoup de couture, comme mes deux grands-mères, ainsi que ma mère. Alors des histoires de vêtements dans ma famille, il y en a. Puis j’ai deux grandes filles qui sont des petites bibittes à friperies ! »

Les pétarades de mode

 Suzanne Lemay se fait une belle réputation dans le village depuis quelque temps. Une internaute la remerciait récemment pour ses défilés de mode, ou plutôt ses « pétarades de mode », puisque ses événements sont « sans aucune prétention, » admet Suzanne. Au programme ? « Des gens locaux, très diversifiés », comme mannequins. « À qui je demande de venir à la friperie, puis de s’amuser à créer des personnages, » laisse-t-elle savoir. « Le défilé a lieu à Sutton dans un endroit différent chaque fois. Ça dure une trentaine de minutes. Et je n’ai pas d’intention particulière derrière cela, à part d’échanger avec ma communauté, » conclut-elle.

À noter qu’il est possible d’apporter des vêtements pour adultes (la friperie ne tient rien pour enfants) en échange d’un crédit en magasin, lequel est ouvert du mercredi au dimanche. Attention toutefois, la propriétaire est très sélective. Mais cela fait de sa boutique, un merveilleux endroit où dénicher des pépites !

Pour vous tenir au courant, suivez leur page Facebook!

 

On va s'aimer encore! Une nouvelle page (d’amour) pour la friperie…

friperie Entreprise locale

On va s’aimer encore!

[ÉTÉ 2019] Par Julie Turgeon Au printemps 2018, Suzanne Lemay devenait l’heureuse propriétaire de La friperie Les bons débarras. Après un bon ménage et une peinture toute fraîche cet hiver, voilà que son écrin…

Si vous aimez, svp partager! If you like this, then please share!