Héritage Sutton : 35 ans bientôt

 

[AUTOMNE 2017]

Par Jeanne Morazain

Article sur le musée de Sutton publié en 1983 dans le journal Le Tour

Le Tour aura bientôt 35 ans. Tout comme la Société d’histoire Héritage Sutton qui a reçu sa charte le 26 avril 1983. Les requérants avaient nom : Edmund Eberdt, Irene Page, Winston Bresee, Harry Chapman, Jean-Paul Deslières, lesquels ont formé le premier conseil d’administration de la nouvelle corporation.

En tête de l’énoncé de mission inscrit dans la charte, ce paragraphe : «  Promouvoir I’étude et la connaissance des débuts et des périodes subséquentes de I’histoire des Cantons de l’Est et de Ia région de Sutton, en particulier, en recueillant de la documentation et en conservant et mettant à la disposition du public les collections d’objets et les documents d’intérêt historique ainsi recueillis… »

Cette mission n’a pas changé, sauf qu’il n’est plus question d’objets. En effet, à l’origine, Héritage Sutton chapeautait aussi le Musée. L’édifice, alors baptisé Centre Heritage, et une collection d’artefacts relatifs à l’histoire des communications avaient été donnés par Edmund Eberth. Au début des années 2000, le Musée a été pris en charge par la Ville de Sutton avec pour mandat la préservation d’une collection permanente d’objets témoignant du passé de Sutton et la présentation d’expositions temporaires. La société d’histoire conservait la charte et le nom d’Héritage Sutton.

Depuis plus de 15 ans maintenant, Héritage Sutton documente l’histoire de Sutton et de la région. Lentement mais sûrement, les pièces du casse-tête se mettent en place grâce à l’exploration systématique des différentes sources d’information et aux dons d’archives photographiques et documentaires qui sont faits. Ces dons sont extrêmement importants. Merci à tous ces donateurs : les familles Boulanger, Boulay, Cook, Godue, Jenne, Ouimet ; Alain Camille, Catheryne Carr-Royea et Anita Carr — McFeeters, Jesse Chayer, Égide Dandenault, Jean-Paul Deslières, Nancy Douglas-Shepard, Darlene Inglis-Degens, Frederick J. Knights, Eva Major Marothy, Thérèse Lacasse-Santerre, Dominique Parent, Alexandrine et Pierrette Poissant, Wesley Larocque, Marlene Simmons, Patrick Watson ; la Légion royale canadienne — Filiale 158, la Salle communautaire de Sutton Junction, le Service d’incendie de la Ville de Sutton, la station de ski Mont SUTTON.

Alors, si vous avez des archives familiales ou personnelles qui témoignent de l’histoire de Sutton, nous aimerions vous rencontrer pour discuter du partage de cet héritage. Il y a deux façons de le faire : soit par la donation des archives elles-mêmes afin qu’Héritage Sutton, qui dispose d’une voûte à cet effet, les conserve dans des conditions de conservation adéquates ; soit par la donation d’une version numérisée qui sera réalisée par la société d’histoire selon les règles de l’art. Si vous le désirez, un fonds sera créé à votre nom ou à celui de votre famille.

Un document d’archives a d’autant plus de valeur que nous connaissons le contexte : les noms des personnes et des lieux ; les dates et les circonstances, etc. Héritage Sutton vous aidera à organiser vos archives et à compléter l’information si nécessaire.

Nous vous invitons donc à nous contacter par courriel à heritagesutton@gmail.com. Vous pouvez aussi laisser un message dans notre boîte vocale au 579 380 9437. Si vous préférez parler à une de nos bénévoles, composer le 450 538 3513.

La mémoire collective s’enrichit de ce que chacun de nous y contribue !

 

Jeanne Morazain, présidente de la société d’histoire Héritage Sutton

Héritage Sutton 35 ans en 2018: un peu d'histoire et de perspective

Histoire

Héritage Sutton : 35 ans bientôt

[AUTOMNE 2017] Par Jeanne Morazain Le Tour aura bientôt 35 ans. Tout comme la Société d’histoire Héritage Sutton qui a reçu sa charte le 26 avril 1983. Les requérants avaient nom : Edmund Eberdt, Irene…

Si vous aimez, svp partager! If you like this, then please share!