NicoNova, un design adapté

Un texte de Marianne Lévesque

Paru dans le numéro

NicoNova a notamment réalisé le design intérieur de la Brasserie Dunham, du Yamabiko et du Taproom L’Abordage à Sutton.

NicoNova
Le bar et la salle à manger de la Brasserie Dunham.

Ébéniste depuis 18 ans, Nicolas Côté ne manque pas de projets ! Après avoir réalisé le design intérieur du Yamabiko (en collaboration avec les propriétaires) et du Taproom L’Abordage à Sutton, ainsi que du pub de la Brasserie Dunham, NicoNova travaille maintenant à la conception du restaurant La Famille Buvette de village, à Sutton. Rien n’effraie l’ébéniste d’expérience, qui fait non seulement le design, mais aussi la fabrication du mobilier. 

« Moi, ce que j’aime surtout faire, c’est les projets qui partent de zéro, faire tout le parcours, » confie Nicolas. Pour lui, nul besoin de laisser sa signature ; il croit dur comme fer que la signature appartient au client. Il lui importe surtout d’adapter chaque projet aux besoins de ses clients. Lire et comprendre les enjeux afin de vraiment adapter l’espace aux utilisations futures. « Parfois, c’est même l’espace qui me dicte quoi faire, » dit-il. Il a appris à porter une attention particulière aux détails en travaillant neuf ans sur des projets à Montréal avec l’entrepreneur en restauration, Alexandre Baldwin.

NicoNova
Vue de la mezzanine du Yamabiko à Sutton.

Initialement, Nicolas vient de la région du Saguenay. C’est à 18 ans qu’il est parti pour la grande métropole. Il a achevé un DEC en arts visuels pour se diriger par la suite à l’école du meuble, où il a fait son cours d’ébénisterie. C’est un peu par hasard que Nicolas a découvert la région il y a neuf ans. Déjà, il manifestait un début d’écœurantite face à la ville.

Étant grand amateur de bière, Nicolas venait une fois de temps en temps à la Brasserie Dunham pour y savourer un breuvage houblonné à l’abri des bruits citadins. Alors qu’il passait un séjour au chalet d’un de ses amis à Glen Sutton, il décida de visiter une maison à Abercorn, par simple curiosité. L’endroit lui tapa dans l’œil. Il y vit donc depuis, avec son atelier adjacent à la maison. « J’ai vraiment de la chance d’avoir mon atelier chez moi. Ça a été un gros step de bouger de Montréal, mais je suis content. Je suis vraiment bien ici, les gens sont vraiment sympathiques, j’ai de bons amis et des projets super motivants, » ajoute-t-il.

Comptoir de service du Yamabiko à Sutton.

Nicolas se considère également chanceux de travailler avec de bons amis. Au sein de son équipe, Christina Alonso l’aide pour le sablage et la finition quatre jours par semaine. Florence Langelier et Vanessa Tremblay de chez Construction Rocket lui portent également main forte une journée par semaine chacune. En ne travaillant qu’avec des femmes, Nicolas se rend compte du calme et de la minutie dans lesquels baigne l’atelier NicoNova. 

Nicolas chérit aussi les sous-traitants avec lesquels il fait affaire. Il considère que ceux-ci apportent au design, autant par leurs idées et suggestions que par leurs différentes expériences. Nicolas adore que ses projets soient différents d’une fois à l’autre, car il aime être en apprentissage et en constante évolution.

Quand je l’ai questionné sur son futur, Nicolas ne savait pas trop quoi se souhaiter de mieux. Surtout, il espère surtout continuer d’avoir d’aussi beaux projets, notamment dans les restaurants et bars. Il se considère choyé que les gens lui fassent confiance. Il adore relever des défis complexes qui lui permettent de repousser ses limites. Pour le joindre, écrivez à at.niconova@gmail.com.

Marianne Lévesque