Les nouveaux visages du Pleasant

Un texte de Geneviève Hébert

Paru dans le numéro

En juillet 2021, Samuel Lemay et Nathalie Legault ont officiellement repris le flambeau du Pleasant Hôtel & Café.

Le Pleasant
Rattawan, Avery, Yves, Nathalie et Samuel, André, Marie-Ève, Laurent et, au centre, Benjamin.

En juillet, Samuel Lemay et Nathalie Legault ont officiellement repris le flambeau du Pleasant Hôtel & Café. Quand je les ai rencontrés, ils étaient nécessairement en mode adaptation. Surtout qu’entre le moment où ils ont pris leur décision et la COVID, Samuel s’est fait proposer un poste qu’il ne pouvait pas refuser. Il gère donc actuellement le démarrage d’une entreprise de Toronto spécialisée en cybersécurité. Heureusement que pour la transition, ils ont pu compter sur la générosité des anciens propriétaires, Michel et Bertin. Mais aussi sur celle de Marie-Ève Laplante, directrice générale, Laurent Fauvel, leur chef cuisinier passionné de pâtisseries et de boulangerie, ainsi que le reste de l’équipe composée d’André, Yves, Benjamin, Kim, Avery et Rattawan.

Pour le couple, qui arrive de Lanaudière, c’est un retour à leurs premiers amours. Après avoir travaillé 25 ans dans le milieu de la santé mentale et des relations humaines, Nathalie revient à ses élans de jeunesse. Ainsi, plus jeune, elle se visualisait propriétaire d’un hôtel. Samuel, lui, a une formation en gestion hôtelière à l’ITHQ. Lorsque je leur demande pourquoi ils sont venus à Sutton, Samuel affirme : « Sutton, c’est un vieil amour de planchiste. Ado, j’étais venu ici et la montagne et ses sous-bois sont restés dans mon esprit… ».

Par contre, le coup de cœur fut d’abord pour l’hôtel lui-même. « On cherchait un projet hôtelier et on aimait la grosseur de l’hôtel, à échelle humaine, l’accueil personnalisé. » Nathalie évoque la bâtisse, un « bijou architectural », les rénovations qui ont été effectuées avec goût et la réputation de l’endroit. En effet, au-delà des « Travellers’ Choice Awards » reçus chaque année depuis 2016, la communauté TripAdvisor a aussi classé Le Pleasant Hôtel & Café dans le Top 25 des meilleurs petits hôtels au Canada.

Même si le changement de cap est grand, celui-ci avait été entamé avant la pandémie. Cette dernière a seulement réussi à retarder le processus d’achat. « C’est certain qu’avec le temps, on va apporter notre couleur. Mais ce ne sera rien de révolutionnaire, » précise Nathalie. Ainsi, l’offre du Pleasant reste sensiblement la même. Surtout que la clientèle apprécie déjà tout ce qui est en place.

Pour l’instant, vous pouvez déguster, les samedis et dimanches de 8 h à 13 h, un menu de brunch de saison inventif. Celui-ci se démarque par l’harmonie des saveurs. Les nouveaux propriétaires aimeraient agrandir l’équipe pour étirer leurs heures d’ouverture. Comme le menu varie chaque semaine, mettez-vous l’eau à la bouche en consultant leur page Facebook ou www.lepleasant.com.

Geneviève Hébert