Racine Pop: bien manger à l’école

Un texte de Geneviève Hébert

Paru dans le numéro

Racine Pop est donc à la recherche d’écoles, de centres de la petite enfance, de résidences pour aînés ou tout autre organisme qui pourraient bénéficier de repas préparés.

Racine Pop

Bien manger améliore la croissance, la mémoire, le développement et la capacité à se concentrer des enfants. Mais l’offre de services alimentaires en milieu scolaire est complexe. Dans les petites écoles comme à Sutton, le nombre d’élèves qui ont recours au service de la cafétéria est souvent trop petit pour qu’un service traiteur scolaire qui offre des aliments sains et locaux soit rentable. 

Comité cafétéria

Au cours de la dernière année, ce constat a été fait à Sutton et un comité cafétéria composé de parents et de membres de l’équipe-école a été mis sur pied afin d’améliorer les conditions de ce service. Le comité a d’abord lancé une campagne de sociofinancement qui a amassé plus de 13 000 $ pour améliorer l’équipement de la cafétéria et financer un logiciel de gestion des commandes. Ensuite, la direction de l’école a obtenu du financement pour mettre la cuisine aux normes du MAPAQ.

Racine Pop

Plus récemment, le comité a fondé un OBNL, Racine Pop. Sa mission consiste à développer un modèle d’affaires viable autour d’une alimentation saine et locale qui serait offerte aux élèves de l’école, mais aussi à la communauté élargie. Pour sa phase un, l’OBNL a déjà fait des demandes de subvention pour offrir un salaire fixe à la personne qui prendrait en charge les opérations de la cafétéria (achat, production, livraison). 

Étude de marché en cours

Maintenant, Racine Pop a besoin de comprendre le marché en identifiant qui dans la communauté serait prêt à recevoir des repas sains à base d’aliments locaux à faible coût. L’augmentation du nombre de repas à préparer aiderait ainsi à maintenir un service alimentaire scolaire. D’autres écoles au Québec, comme l’école L’Escale à Asbestos, ont déjà réussi le pari de maintenir un service traiteur scolaire qui dessert plusieurs institutions avec au cœur du projet le développement durable et l’achat local.

Avis de recherche

Racine Pop est donc à la recherche d’écoles, de centres de la petite enfance, de résidences pour aînés ou tout autre organisme qui pourraient bénéficier de repas préparés. L’organisme aimerait également savoir s’il existe dans la région une cuisine avec permis de type C1 pour la transformation de produits carnés. Si ce projet vous interpelle, n’hésitez pas à communiquer avec Claudia Perez à claudia@racinepop.ca.

Geneviève Hébert