Rumeur Affamée Sutton

La Rumeur Affamée de Sutton

 

[AUTOMNE 2019]

Par Geneviève Hébert

Rumeur Affamée Sutton

Comme l’indique le décalque dans la vitrine de La Rumeur Affamée de Sutton, ça fait déjà un an qu’elle a de nouveaux propriétaires. Ils étaient 4 au départ, ils sont 5 depuis le 19 juin dernier, puisque la pâtissière Julie Laperle a fermé son entreprise Atelier Caramel pour joindre l’équipe.

Sur le sujet, le copropriétaire Jean-Philippe Demers ajoute : « Julie vient pimper les connaissances de l’équipe avec ses années d’expérience dans le monde alimentaire. Elle bonifie aussi grandement l’offre de prêt-à-manger fabriqué sur place. Pas seulement du côté des sucreries, car elle prépare aussi des plats salés. Et ce n’est pas la créativité qui manque! Ses quiches comme ses pâtisseries sont confectionnées avec de la farine d’épeautre, ainsi que des ingrédients frais, simples et si possible, locaux. »

Il explique également que dès le départ, l’équipe a toujours eu l’intention de prendre un virage vert. Aujourd’hui, ils gèrent mieux les déchets et les pertes. Par exemple, ils font maintenant d’excellents craquelins avec le pain non vendu du Capitaine Levain. Ils compostent également tout ce qu’ils peuvent. Derrière le comptoir, ils utilisent des savons biodégradables comme le savon pour les mains d’Oneka, ainsi que des emballages réutilisables ou compostables lorsque possible.

Depuis le printemps dernier, La Rumeur Affamée de Sutton fait également partie du Circuit Zéro Déchet. Ainsi, un autocollant à l’entrée encourage les clients à amener leurs contenants propres pour faire le plein d’huiles, de pains, de pâtisseries, de charcuteries et de fromages.

Parmi leurs produits régionaux phares, on trouve les produits laitiers de la fromagerie Missiska, les viandes sans nitrites ni gluten de la Ferme Selby (porc) et de John Badger (bœuf), du kimchi et du pesto de mizuna du Rizen, de l’ail noir de Bolton, le kombucha et le miel de sapin de Jérémie Postel, les produits de l’érable bio de Roger de Winter. En façade, ils accueillent le samedi le kiosque de fruits et légumes d’Alban Houle et les fleurs locales de Catherine Audet, ainsi que le kiosque de légumes et de fleurs de La Ferme Verte le dimanche.

Lorsque questionné sur la dernière année, Jean-Philippe Demers conclut : « On a réalisé environ 10 % des projets qu’on avait au départ. Les changements prennent plus de temps à se réaliser qu’on pensait. On était optimiste, on est devenu réaliste. Mais la merveilleuse reconnaissance de la communauté nous donne de l’énergie pour la suite. »

 

La Rumeur Affamée de Sutton : un an déjà pour les nouveaux propriétaires!

Rumeur Affamée Sutton Boire & Manger

La Rumeur Affamée de Sutton

[AUTOMNE 2019] Par Geneviève Hébert Comme l’indique le décalque dans la vitrine de La Rumeur Affamée de Sutton, ça fait déjà un an qu’elle a de nouveaux propriétaires. Ils étaient 4 au…

Si vous aimez, svp partager! If you like this, then please share!