Un Noël pas comme les autres

 

[HIVER 2015]

Par Michel Guibord

Jérémy est recroquevillé dans les coussins du sofa devant le foyer. Il a préparé le feu lui-même comme le lui a montré son père; du papier, des éclisses, un petit rondin et deux gros quartiers d’érable à sucre qui entretiendront les flammes longtemps. De belles langues de feu annoncent déjà le réchauffement de la pièce qui sent bon l’hiver et les épices de Noël. Dans une dizaine de minutes, il se lèvera, réglera la tirette pour profiter au maximum de la chaleur. Il prend aussi conscience qu’il sera prudent de déplacer les bas de Noël accrochés au manteau de la cheminée. « Pas besoin de tragédie en ce temps-ci de l’année » se dit-il boudeur. La première neige qui tombe paresseusement vient écraser ses gros flocons dans la grande fenêtre du salon. Dans la cuisine, mamie tient au chaud un peu de tourtière pour quand papa rentrera de l’hôpital. Il y a emmené maman ce matin très tôt. C’est le 24 décembre et, pour la première fois, on ne réveillonnera pas en famille. On ne fêtera pas. « On remettra ça », a dit grand-mère. « On attend la cigogne », a-t-elle ajouté. « Une belle grosse fille », comme l’a déjà annoncé le docteur à maman. Et fallait que ça tombe la veille de Noël! Quelle malchance! Mais quand lui donnera-t-on ses cadeaux à lui? Lui qui espère ce jour depuis des mois et qui n’en peut plus d’attendre? Comme pour faire exprès, grand-mère a sorti ses vieux CD de Noël de Richard Verreau : ‘Minuit chrétien, c’est l’heure solennelle… ’.

« Tu auras une petite sœur pour Noël cette année », lui a dit son papa. Mais quelle idée affreuse, une sœur! C’est bien la dernière chose dont il a besoin. C’est d’un jeu vidéo dont il rêve, ou mieux encore, d’un téléphone cellulaire. C’est vrai qu’un gros chien ferait l’affaire aussi. Mais certainement pas un bébé avec qui il devra disputer l’attention et l’affection de ses parents. Un nourrisson qui bouleversera toute la maisonnée et la tiendra éveillée de grandes parties de nuit, qui braillera pour des riens, qui exigera son fix toutes les quatre heures. Jérémy sait déjà tout ça; son ami Éric le lui a dit, lui qui a vécu la même chose l’an dernier. Les coliques, les petits vomis et les odeurs de couches pleines; autant vivre dans un zoo. C’est sûr maintenant qu’on reportera aussi le voyage à Disney World pourtant promis depuis des lunes. Quelles déceptions pour un grand fils unique de onze ans! Dire que ça sera une fille en plus! Une fille qui aura peur des crapauds, qui ne voudra pas grimper aux arbres et qui ne saura jamais botter un ballon comme il faut. Une peste! C’est avec ces pensées en tête que Jérémy s’endort ce soir-là. Sa profonde frustration lui a rougi les joues et son feu qui irradie et crépite lui réchauffe les jambes au travers de son épais pantalon.

Lorsque son père le réveille vers minuit, c’est pour lui présenter un téléphone d’où il peut voir et entendre sa mère, fatiguée mais radieuse, lui annoncer de l’hôpital la naissance attendue. L’excitation de ses parents l’extirpe rapidement de son engourdissement et leur bonheur lumineux finit par ébranler son égoïsme d’enfant gâté. Il est heureux et réconforté quand il se glisse dans son lit, ce 25 décembre, un cellulaire tout neuf sous l’oreiller.

Quelques jours plus tard, la maison résonne encore d’airs de Noël et Jérémy est bien campé dans ses coussins devant le foyer qui ronronne à nouveau. Sa mère lui a mis le bébé dans les bras et on entend : ‘Il est né le Divin Enfant’. En présence étroite avec sa sœur, si menue, si fragile, l’émotion s’est emparée de lui. Ce petit être qui dort paisiblement près de son cœur aura besoin de protection, d’amour et d’aide. Jérémy les lui procurera, il se le promet. Il appuiera ses parents dans le développement de cette petite vie nouvelle. Jointe à l’esprit de Noël, cette naissance lui aura fait comprendre les vraies valeurs familiales. Il oubliera bien vite son réveillon manqué. Et pour toute la durée de sa vie, il se souviendra de la Noël qui lui aura apporté une sœur, une complice et une amie.

 

Historiette de Michel Guibord: Un Noël pas comme les autres

Littérature

Un Noël pas comme les autres

[HIVER 2015] Par Michel Guibord Jérémy est recroquevillé dans les coussins du sofa devant le foyer. Il a préparé le feu lui-même comme le lui a montré son père; du papier, des éclisses, un…

Si vous aimez, svp partager! If you like this, then please share!