Wow!

 

Réflection et Tofino viennent d’arriver à la ferme de Wow Alpagas
[ÉTÉ 2017]

Par Anne Lecours

 

Que faisiez-vous le 23 juillet 2015 ? Le ciel était clément, il faisait 22 degrés C°… Chantal Gadbois et Michel Forand, eux, s’en souviennent : ils accueillaient leurs 7 premiers alpagas. Il y avait Ginger, celle-par-qui-tout-a-commencé, car elle a charmé Chantal et Michel avec ses beaux yeux, il y avait aussi Dynamo, un champion canadien, et d’autres beaux mâles et femelles, qui s’installaient enfin à demeure, après une longue attente.

« Wow! », ont dû se dire les bêtes, en voyant leur nouveau lieu de vie à Frelighsburg : un site magnifique avec une vue époustouflante, une grange conçue sur mesure pour eux, du pâturage à satiété… et pour prendre soin d’eux, des gens adorables et dévoués.

Mais d’où est donc venue la passion pour les alpagas de Chantal, consultante en santé et services sociaux, et de Michel, spécialiste en système d’information pour la gestion des risques financiers? Qu’est-ce qui les a poussés à mettre sur pied la ferme WOW Freli Alpagas? C’est le mystère que j’ai tenté de percer…

À mon avis, leur premier moteur est le plaisir de fréquenter de sympathiques animaux. Je vous disais que Ginger était à l’origine de leur projet: on ne sait jamais ce qu’un regard profond, agrémenté de longs cils soyeux, peut déclencher comme enthousiasme. Pour ma part, lors de ma visite à la ferme, je suis tombée sous le charme du beau William : blanc comme neige, il m’a fait l’honneur de venir manger dans ma main, lui encore si farouche, vu son jeune âge. J’en ai profité pour le caresser un brin. Wow! Quelle douceur. La fibre d’alpagas est exceptionnelle.

D’ailleurs, cette fibre est probablement le deuxième moteur de nos entrepreneurs. En effet, la toison d’alpaga est un produit en essor au niveau mondial, et ça n’est pas pour rien : se déclinant en 22 teintes naturelles, elle combine toutes les qualités dont on peut rêver… Je le sais, je suis l’heureuse détentrice de chaussettes et de semelles en feutre d’alpagas. De « curieuse », je suis passée à « 100 % convaincue »! La fibre d’alpaga est sept fois plus chaude que la laine de mouton, et sa douceur exceptionnelle conquiert même les personnes dont la peau sensible est facilement irritée. Dans la magnifique boutique de Wow Freli Alpagas, on trouve des écheveaux et des vêtements et accessoires pour toutes les saisons, fabriqués par des artisans de la région avec la fibre de Ginger, William et leurs amis (le troupeau compte maintenant 13 bêtes… et avec les naissances attendues cet été, et les nouvelles femelles acquises, il en comptera bientôt une vingtaine). On trouve également dans la boutique des pièces de vêtements et items de décoration intérieure issus du travail équitable des artisans du Pérou, où la fibre d’alpagas est cotée comme de l’or.

L’empreinte écologique très faible de l’élevage des alpagas, en comparaison avec celle de l’élevage des chèvres, dont on tire le cachemire, est sûrement un autre argument qui a poussé Chantal et Michel à se lancer dans l’immense aventure. En effet, ils en étaient, au moment du démarrage de leur entreprise, à une étape de leur vie où il était important pour eux de faire des choix en fonction de leurs valeurs. C’est ainsi qu’ils ont construit leurs granges avec un bois de pruche écologique répondant aux exigences de la « Certification forestière mondiale » (système dédié à la promotion de l’aménagement responsable des forêts de la planète) et que Michel a développé un projet d’aquaponie : avec les déjections des truites qui peuplent les étangs de la propriété, il fera pousser de l’orge pour nourrir les bêtes.

Je parie que le grand plaisir de faire partie d’un réseau agrotouristique et culturel dynamique fait aussi partie des motivations de nos deux entrepreneurs. Ils sont fiers d’être « Amis de la route des vins », étant situés à quelques kilomètres du Clos Saragnat et de plusieurs autres vignobles.  Véritables ambassadeurs des produits locaux, ils m’ont fait admirer, lors de ma visite, les nichoirs de Marc Blanchet (Frelighsburg), m’ont servi du jus de pommes pétillant de la ferme du Haut Vallon (Frelighsburg aussi), et m’ont présenté les poules et cailles du jeune Antoine Galipeau (Abercorn).

Tout ça, la présence charmante des alpagas, la qualité de la fibre, l’écologie, le plaisir de rencontrer les visiteurs et de leur parler des ressources de la région, oui, tout ça doit aider Chantal et Michel à travailler d’arrache-pied… Mais je crois que je viens enfin de mettre le doigt sur ce qui explique vraiment la détermination de ce couple. Ils sont très amoureux et voulaient mettre sur pied un projet leur permettant de passer le plus de temps possible ensemble. Voilà. C’est simple. C’est d’une histoire d’amour qu’il s’agit. D’amour et d’alpagas. Wow !

 

Wow Freli Alpagas

117 chemin des Érables

Frelighsburg

T : 514-232-6021

info@wowfrelialpagas.com

www.wowfrelialpagas.com

Wow Alpagas: des amoureux des bêtes et de la fibre

Entreprise locale

Wow!

[ÉTÉ 2017] Par Anne Lecours   Que faisiez-vous le 23 juillet 2015 ? Le ciel était clément, il faisait 22 degrés C°… Chantal Gadbois et Michel Forand, eux, s’en souviennent : ils accueillaient leurs 7 premiers alpagas. Il…

Si vous aimez, svp partager! If you like this, then please share!