La contribution d’Yvette

Un texte de Nathalie Rivard

Paru dans le numéro

Chaque année, Yvette Desnoyers et son mari Christopher Devlin, ramassent des milliers de canettes dont ils remettent les profits de la vente pour la fête de Noël des employés de la Brasserie Dunham.

Yvette Desnoyers
Yvette Desnoyers. Photo Jacques Brisson

Yvette Desnoyers, de West Brome, est responsable de l’entretien à la Brasserie Dunham. Chaque année, elle et son mari Christopher Devlin, ramassent des milliers de canettes et quelques bouteilles consignées dont ils remettent les profits de la vente pour la fête de Noël des employés.

En fait, il y a deux ans, le comptable Jacques a dû insister pour qu’elle garde le minimum pour payer ses frais de déplacement. Elle a toutefois été difficile à convaincre. La première année, Yvette a ramassé environ 1000 $. Cette année, avec la pandémie, c’est environ 3200 $ qui ont été récoltés jusqu’ici et qui iront aux festivités. Bien entendu, la Brasserie contribue aussi aux frais du party. Sébastien, le propriétaire, nous dit : « On est vraiment reconnaissants de ce qu’elle fait et elle sait que l’on n’essaie pas de s’enrichir avec son initiative, car en tant qu’entreprise on est aussi très engagée dans plusieurs projets sociaux de Dunham. »

Plus de canettes avec l’ouverture de l’Espace Dunham

Avec l’ouverture de l’Espace Dunham l’été dernier et les effets de la Covid, le potentiel de canettes a augmenté considérablement. « Les gens boivent moins dans des verres, donc il y a plus de canettes », nous explique Christopher, son mari. Yvette a commencé cette initiative à l’arrivée de Sébastien Gagnon à la Brasserie. Avant, quand ses enfants étaient jeunes, elle et Christopher remettaient l’argent aux Scouts. Mais maintenant c’est la Brasserie Dunham qui a la chance de profiter de leur générosité. Sébastien mentionne qu’Yvette « est une personne dévouée qui veille au grain. Elle est très appréciée de l’équipe et je considère qu’elle en fait partie à part entière, autant que les brasseurs. On est fiers de l’avoir dans notre équipe. » 

Chaque année, au party de Noël, ils annoncent le montant récolté pendant l’année par Yvette. Une petite reconnaissance bien méritée pour cette femme qui se dévoue à ce projet douze mois par année. En plus, elle fait en sorte que des milliers de canettes évitent de se retrouver dans les sites d’enfouissement.

Nathalie Rivard