Adélard

La résidence d’artistes Adélard

 

[PRINTEMPS 2019]

Par Christine Doyon

Adélard

Frelighsburg pourra se vanter d’avoir un projet en art actuel digne de nos voisins du Sud à partir du printemps 2019. Effectivement, la grange rouge annexée à l’entreprise Oneka, jadis une brocante, servira de lieu d’accueil à la résidence d’artistes Adélard, un espace de création ayant pour mission de rapprocher les artistes et les citoyens. « On retrouve beaucoup de ce genre de lieux d’échange artistique en milieux ruraux au Vermont et au New Hampshire. Cela a créé de l’effervescence dans des petits villages et a aidé à les revitaliser. On regardait ces modèles et on s’est dit pourquoi ne pas développer un tel projet dans la région, alors qu’on a des artistes extraordinaires au Québec ! » nous confie Sébastien Barangé, un des idéateurs du projet.

 

L’idée est venue de trois hommes investis dans le milieu des arts québécois, dont deux résidents de Frelighsburg : Sébastien Barangé, vice-président aux communications du Groupe CGI et Gérald Fillion, journaliste en économie. Quant à lui, Laurent Vernet, historien de l’art, urbanologue et commissaire à l’art public à la Ville de Montréal, est un spécialiste de la rencontre entre le citoyen et l’art.

 

« C’était naturel de penser à Frelighsburg pour ce projet, car il y a déjà un terreau fertile d’artisans et d’artistes et un courant dynamique de jeunes entrepreneurs et de fermiers biologiques. Tous des gens qui ont une vision qui correspond à la nôtre, » ajoute M. Barangé. D’ailleurs, les fondateurs ont pris soin de mettre sur pied un conseil d’administration composé de gens engagés dans la communauté de Frelighsburg, reflétant la vitalité du village.

 

Le nom Adélard fait honneur à un grand homme de la région : Adélard Godbout, ce premier ministre progressiste à qui l’on doit beaucoup d’innovations québécoises comme le droit de vote des femmes, l’école primaire obligatoire, le conservatoire de musique, etc. « On voulait un nom invitant et sympathique pour s’éloigner du côté élitiste de l’art. De plus, ça ancrait encore plus localement notre projet, » nous raconte fièrement M. Barangé.

 

Il y a un an, les fondateurs rencontraient le maire du village, Jean Lévesque, qui a tout de suite soutenu le projet et a permis le contact avec des gens-clés de la région. L’entreprise Oneka a fièrement soutenu cette initiative, croyant à la synergie que cela pourrait offrir au village. « La réception du projet a été au-delà de nos attentes. On n’aurait pu espérer mieux, » insiste M. Barangé.

 

À partir du 18 mai jusqu’à la fin septembre, trois artistes seront invités à créer une œuvre sur une période de 6 semaines. Les projets retenus devaient valoriser la rencontre avec la communauté. « Adélard se veut un projet où les citoyens se sentent invités et impliqués. On veut que tout le monde bénéficie de cette initiative, autant les artistes que la communauté, » précise M. Barangé. Pour cette première saison, les trois artistes retenus sont : Patrick Bérubé, Yen-Chao Lin et Loren Williams.

Adélard
La grange rouge, lieu de création

Dans la grange rouge, l’espace sera muni de panneaux coulissants afin de segmenter les espaces de travail, et pour permettre un lieu d’exposition, d’échange et de discussion. Plusieurs ateliers culturels seront offerts au public au cours de l’été.

 

Cette inspirante initiative qu’est Adélard saura certainement créer un engouement dans le village. Pour plus d’informations, visitez adelard.org et facebook.com/AdelardFrelighsburg.

 

La résidence d'artistes Adélard : un dialogue avec la communauté

Adélard Art Visuel

La résidence d’artistes Adélard

[PRINTEMPS 2019] Par Christine Doyon Frelighsburg pourra se vanter d’avoir un projet en art actuel digne de nos voisins du Sud à partir du printemps 2019. Effectivement, la grange rouge annexée à l’entreprise Oneka, jadis une brocante, servira de…

Si vous aimez, svp partager! If you like this, then please share!