LA BÊTE DU LAC : méfiez-vous de l’eau qui dort…

 

La Bête du Lac, tome 1
[PRINTEMPS 2017]

Par Élisabeth Gauthier

Dans le petit village de Lac-à-l’Ombre, alors que le printemps est encore froid dans cette partie isolée du Québec, Ovide recherche son frère jumeau Gédéon, disparu depuis l’hiver. Des indices le mènent jusqu’au bord du lac situé à quelques lieues du village. Des disparitions ont déjà été rapportées dans le passé et la réputation du lieu a toujours été sinistre…

Ovide y fera une étrange rencontre et, sans le savoir, sera le déclencheur de toute une série d’évènements qui risque d’ouvrir notre monde à mille fléaux…

 

Voici comment débute le premier tome de La Bête du Lac. Au fil de la série, qui comprend trois albums, l’auteur François Lapierre et son comparse, l’illustrateur Patrick Boutin-Gagné nous offre un mélange de surnaturel, d’humour et de combats épiques qui se déroule dans un Québec du 18e siècle.

François Lapierre

François Lapierre roule sa bosse dans le milieu des arts graphiques depuis les années 90. Son cheminement l’a mené à l’animation, puis à la bande dessinée où il a scénarisé, illustré et coloré pour lui et pour d’autres une trentaine d’albums. Cette série fut conçue avec la participation de son bon ami Patrick Boutin-Gagné qui en était à sa première expérience professionnelle comme illustrateur.

Lorsque j’ai rencontré monsieur Lapierre durant le mois de janvier, pour discuter de sa série autour d’un café, il m’a raconté qu’au départ, La Bête du Lac avait vu le jour dans le cadre d’un concours. Le scénario n’avait que six pages et se terminait par la mort de son personnage principal. Bien embêté lorsque la maison d’Édition Glénat lui demanda d’en faire une série, il retravailla son scénario pour que le personnage d’Ovide, le frère jumeau, devienne le personnage principal. C’est ainsi qu’Ovide, veuf et père de deux enfants, part à la recherche de son frère. L’histoire prend alors une tournure fantastique où légendes amérindiennes et contes celtiques se mélangent. Aidé par les villageois, de ses enfants et de la belle Oriance, il aura également comme allié, McChulainn, un super héros bien particulier tout droit arrivé d’Irlande. Ils feront alors la rencontre d’une envoutante sirène, d’un monstre marin, de gobelins hirsutes et d’une bonne dose de morts vivants.

 

Le style graphique de Patrick Boutin-Gagné est très efficace et permet au scénario de François Lapierre de se déployer. Les aventures qui se déroulent dans la Bête du Lac séduiront les plus jeunes autant que les plus vieux. Je vous suggère de lire la série en rafale, car une fois qu’on a commencé, il est difficile de la laisser de côté.

 

Bonne lecture !

La Bête du Lac, tome 2
La Bête du Lac, tome 3

La Bête du Lac, une série qui offre surnaturel, humour et combat épique dans un Québec du 18e siècle

Si vous aimez, svp partager! If you like this, then please share!