Microbrasseries à Sutton: deux choix plutôt qu’un

 

[AUT 2015]

Par Claude Boucher

 

Les amateurs de bière et de bonne bouffe sont comblés à Sutton. Alors qu’il fallait jusqu’à tout récemment s’exiler vers Dunham ou Bromont pour déguster des bières locales, en l’espace de quelques mois, ce sont deux microbrasseries, La Brouërie et À l’Abordage, qui auront pignon sur rue à Sutton. Bienvenue dans la nouvelle capitale régionale du « broue pub ».

 

L’Auberge Sutton Brouërie, ouverte en mai dernier, reprend les lieux de l’Auberge D&K, un superbe immeuble récemment construit sur les berges de la rivière. Le projet regroupe quatre jeunes entrepreneurs : Élise Bourduas, Martin Surprenant, Amielle Doyon Gilbert et Patrick Roy.

 

« L’idée au départ vient d’Élise et Martin, nous explique Amielle. Il leur manquait un brasseur et une personne avec de l’expérience en service. Élise, une amie du secondaire, nous parle de son projet durant un souper. Ça faisait des années que Pat disait qu’il manquait une microbrasserie à Sutton. On s’est réuni le lendemain, et tout s’est fait très rapidement. »

 

L’équipe reprend donc un immeuble récent et moderne, et y ajoute sa touche personnelle, pour rendre l’atmosphère un peu moins industrielle et un peu plus adaptée à Sutton. En quelques mois, la Brouërie ouvre ses portes. Et le succès dépasse les prévisions.

 

« On ne s’attendait pas à ça, admet Amielle. On s’est fait prendre par surprise. On est un peu victime d’un succès plus rapide que prévu. Mais on travaille à s’y ajuster. »

 

L’Auberge Sutton Brouërie: Élise Bourduas, Martin Surprenant, Patrick Roy et Amielle Doyon Gilbert

 

De bières et de bouffe

 

Le cœur de la Brouërie, la bière, a été confié à Patrick Roy, un brasseur d’expérience connu dans la région pour son travail à la brasserie Dunham. Originaire de Black Lake (et l’un des créateurs de la bière de ce nom), Pat a découvert l’univers de la microbrasserie avec l’ouverture des premiers « broue pubs » à Montréal.

 

« Quand mes chums et moi avons découvert le Vices & Versa, c’est devenu notre deuxième salon… peut-être même le premier, dit Pat en souriant. »

 

De simple amateur, Pat est devenu fin connaisseur et par la suite brasseur à la brasserie de Dunham. Il a appris sur le tas, en compagnie de brasseurs reconnus comme Éloi Deit. Lorsque le projet de la Brouërie lui a été présenté, il s’apprêtait à offrir ses services à différentes brasseries comme brasseur itinérant. Bien que la Brouërie offre présentement des bières brassées ailleurs, la microbrasserie sera construite sur place cet automne et Pat prévoit présenter ses premières bières à temps pour les Fêtes.

 

« Ma signature? Les levures sauvages, les bières sures. Une signature très distincte, très différente. Notre mission, c’est d’innover, d’explorer, d’amener la bière ailleurs au Québec. »

 

Côté menu, la Brouërie propose une bouffe axée évidemment sur les bières, ingrédient qui se retrouve d’ailleurs dans de nombreuses sauces. Viandes d’ici, légumes frais de la région, fromages locaux, tout fait maison. À ne pas manquer : la poutine avec sa sauce à base de bière.

 

À l’Abordage: Denis et Dominique Miville Deschênes et Cédrik Dion Poitras

 

À l’Abordage

 

La passion de la bière et l’entreprenariat n’attend pas l’âge. À preuve, la microbrasserie À l’Abordage est l’œuvre de Dominique Miville-Deschênes, 22 ans, et Cédrik Dion-Poitras, 24 ans. Le jeune couple caresse le projet depuis quelques années déjà.

 

« Ça fait trois ans qu’on fait du ski, du vélo et du hiking à Sutton, et on se disait qu’il manquait une bonne place pour prendre une bière entre amis après une journée de plein air. On est tombé en amour avec Sutton, on veut s’installer ici et y élever nos enfants. »

 

Dominique a commencé à travailler au Brouemont à 18 ans. Cédrik, lui, a travaillé à la brasserie McAuslan. C’est là que la passion de la bière et l’idée d’une microbrasserie sont nées. Les deux ont suivi une formation intensive et travaillé dans des microbrasseries. Et avec l’appui de Denis Miville-Deschênes, père de Dominique et partenaire dans l’aventure, le projet d’une microbrasserie à Sutton a pris forme.

 

En pleine préparation en vue d’une ouverture en août (au moment d’écrire ces lignes), À l’Abordage offrira dès son ouverture, les bières créées par Cédrik.

 

« Des bières accessibles, qui respectent le style des bières anglaises et allemandes, nous dit le jeune brasseur. Certaines brasseries rendent ça un peu inaccessible, nous voulons faire le contraire. Éduquer les gens à la bière de microbrasserie, qu’ils apprennent à aimer. »

 

Avec la brasserie vitrée, les clients pourront assister au processus de création de la bière.

 

« On vise à développer une dizaine de bières différentes, ajoute Cédrik. On aura de tout, autant pour les gens qui débutent que pour les habitués et fanatiques qui cherchent quelque chose de plus particulier. »

 

Au menu, des plats simples, mais savoureux, nous dit Dominique.

 

« On veut combler un vide, avec une bonne bouffe style pub abordable. On souhaite maintenir nos prix le plus bas possible. Il y a de très bons restos haut de gamme dans la région. On vise quelque chose de moins cher, accessible pour les jeunes et les familles. »

 

Les travaux dans l’immeuble qui abritait auparavant le restaurant l’International sont presque terminés, et les portes d’À l’Abordage devraient s’ouvrir incessamment.

 

Deux microbrasseries à Sutton, trop de choix?

 

L’arrivée presque simultanée de deux microbrasseries à Sutton peut surprendre, et on pourrait s’interroger sur la viabilité de ces deux nouvelles offres de restauration. Mais une fois l’inquiétude initiale causée par l’arrivée si rapide d’un concurrent à une centaine de mètres, les proprios de la Bouërie y voient maintenant une belle synergie.

 

« On n’offre pas du tout les mêmes produits, souligne Pat de la Brouërie. Il y a un momentum dans l’intérêt pour la bière de microbrasserie au Québec. Avec deux places à Sutton, plus Dunham et Bromont, ça vient créer un circuit de microbrasseries dans la région. »

 

Dominique d’À l’Abordage abonde dans le même sens.

 

« On voit ça positif pour Sutton, deux microbrasseries. On entend parler d’une route des bières, comme la route des vins. Et comme les brasseurs sont très différents, les Suttonnais auront quelque chose de vraiment différent. En plus, les deux remplacent un resto qui existait avant. »

 

Avec ses deux nouvelles microbrasseries, Sutton devient une destination de choix pour les amateurs de bière. À quand le premier festival de la bière à Sutton?

Deux microbrasseries à Sutton: l'Auberge Sutton Brouërie et À L'Abordage

Si vous aimez, svp partager! If you like this, then please share!