La petite route des bières, 3e partie

 

Auberge Sutton Brouërie

[AUT 2016]

Par Jasen Gaouette

Merci à Simon Gaudreault d’avoir tenu le fort pour l’édition estivale que je n’ai pu faire dû à un empêchement professionnel !

Auberge Sutton Brouërie

Grisette du Pékan : L’histoire veut que le style grisette fût créé pour rafraîchir les travailleurs miniers du sud de la Belgique. On se retrouve donc avec une bière relativement faible en alcool (4,6 %), et désaltérante à souhait. La réinterprétation du genre, façon Sutton Brouërie, est assez réussie. Bière de blé non filtré ensemencé aux levures sauvages de type brettanomyces, les petites bibittes lui confèrent une sécheresse en bouche et un arôme floral. Le tout soutenu par un houblonnage cru fort aromatique et une pointe d’acidité. Une finale peu amère accentuée par l’astringence du breuvage aide également à sa très grande « buvabilité ».

Ouvert depuis plus d’un an, l’Auberge a su se démarquer par des produits originaux et recherchés, un savoir-faire exceptionnel et un aplomb quasi proverbial. Longue vie à vous !

La SHOUT-OUT au pain (100 % brettanomyces) fait maison ! J’en rêve encore… 😉

À l’Abordage

Pagaille (IPA) : Le style le plus représenté sur la scène microbrassicole depuis la Craft Beer Revolution. Il n’est pas surprenant de trouver plusieurs interprétations de cette India Pale Ale dans chaque établissement. L’Abordage nous en offre deux, mais je jette ici mon dévolu sur la version plus vermontoise du style, la Pagaille, une bière blonde avec des reflets orangés. Des arômes d’agrumes s’échappent doucement du bouquet et laissent une agréable sensation fruitée en bouche. Une belle rondeur, sans tomber dans l’excès, englobe le palais. Les houblons utilisés jouent un rôle plus aromatique qu’amérisant et agrémentent le breuvage avec une délicate note de résine de pin. Une finale amère et persistante, caractéristique au style, ferme la marche. Parfaitement drinkable, cette IPA reste dans le mantra de la place qui se targue de faire des bières accessibles à tous. Notez que depuis l’ouverture, la qualité des produits offerts ne va qu’en s’améliorant et je les encourage ardemment à poursuivre sur cette belle lancée !

Brasserie Dunham, Table fermière

Un vent de fraicheur a soufflé sur la Brasserie Dunham cet été. Une nouvelle table fermière est désormais annexée au pub de la brasserie avec, au menu, des produits locaux, biologiques et de saison. Je ne peux passer sous silence cette réalisation puisqu’elle vient compléter l’offre exceptionnelle de la brasserie et permet des accords bières et mets fort appréciables. Chapeauté par le chef Luc Pinard, le menu évolue au gré des saisons et est en harmonie avec une des grandes valeurs du groupe ; la créativité. C’est bien beau tout ça, mais la bière là-dedans, me direz-vous ! Eh bien, il y en a pour tous les goûts ! Bien sûr, les produits de l’endroit sont disponibles, mais aussi certains produits invités. Du Québec, les microbrasseries Le Castor, Le Trou du diable, Brasserie Auval et bien d’autres, ont une petite place sur l’ardoise. J’ai même eu vent qu’une certaine brasserie du Vermont bien en vogue (la Hill Farmstead Brewery, pour ne pas la nommer) aura des produits disponibles sporadiquement à l’adresse. J’envisage que du beau et du bon pour ce restaurant et j’anticipe déjà ma prochaine visite !

Bravo et Santé !

Route des bières de Brome-Missisquoi: Brasserie Dunham, Auberge Sutton Brouërie, À L'Abordage

Microbrasserie

La petite route des bières, 3e partie

[AUT 2016] Par Jasen Gaouette Merci à Simon Gaudreault d’avoir tenu le fort pour l’édition estivale que je n’ai pu faire dû à un empêchement professionnel ! Auberge Sutton Brouërie Grisette du Pékan : L’histoire veut que…

Si vous aimez, svp partager! If you like this, then please share!