Raymond Cloutier: L’échéance

Un texte de Geneviève Hébert

Paru dans le numéro

L’échéance, c’est la fin d'une histoire d’amour entre un professeur d’université avec son ancienne étudiante après 10 ans de concubinage.

On connaît Raymond Cloutier comme acteur au cinéma, dans les téléséries ou comme animateur d’émissions culturelles à Radio-Canada. On le connaît aussi pour son empreinte laissée dans le monde du théâtre avec le Grand Cirque Ordinaire, ses nombreuses apparitions sur les planches et sa direction du Conservatoire d’art dramatique de Montréal. Plus récemment, vous avez peut-être suivi ses ateliers d’improvisation ou vu son jeu théâtral à la Salle Alec & Gérard Pelletier, ou encore entendu sa voix qui narrait les livres de Louise Penny. Mais avez-vous déjà lu un de ses livres?

L'échéance Raymond Cloutier

Lorsque je suis passée au Petit salon du livre de l’École d’art de Sutton, en décembre dernier, il présentait deux romans, un essai et un recueil de nouvelles. En cherchant un peu, je me suis rendue compte qu’il avait déjà six œuvres littéraires à son actif. Son dernier opus est, L’échéance, publié aux éditions Québec Amérique. Il vient tout juste de sortir en librairie et j’ai eu l’occasion de le lire.

De prime abord, l’histoire d’amour entre un professeur d’université avec son ancienne étudiante qui a l’âge d’être sa fille ne m’emballait pas tant. Par contre, je me suis laissée séduire par la plume habile et lucide de Raymond Cloutier, notamment dans les monologues intérieurs des deux protagonistes, qui finissent tous deux par voir cette relation comme « un échec programmé ». Vous l’aurez compris, l’échéance, c’est bel et bien celle de ce couple après 10 ans de concubinage. Mais c’est aussi l’échéance de la vie professionnelle d’un boomer de 70 ans et le glas de l’horloge biologique d’une millénariale de 37 ans.

Ancrée dans un Québec moderne, l’histoire nous amène de Montréal à Québec, puis dans les Cantons-de-l’Est. Les courts chapitres en font une lecture facile et rythmée, passant du point de vue de l’homme à celui de la femme. On y suit les angoisses et les envies des personnages, ainsi que les aventures qui les amènent à revisiter leurs traumatismes passés. Une lecture somme toute légère, mais toute en finesse et en introspection. Je vous conseille vivement ce roman! Et en plus, c’est un auteur local!

Pour les amateurs de théâtre, il y aura une tournée de la pièce Oleanna, du 15 mars au 15 juin 2021, partout au Québec, tournée qui se poursuivra à l’automne. Avec Raymond Cloutier, toujours, mais Catherine de Léan prendra la relève de Gwendoline Côté. Et cet été, Robert Toupin et Raymond Cloutier produiront et joueront la pièce Un contrat, de Tonino Benacquista, à la salle Alec & Gérard Pelletier.