La Famille Buvette de Village

Un texte de Nathalie Rivard

Paru dans le numéro

Si la bouffe du resto est aussi bonne que celle que l’on trouve dans leurs paniers à pique-nique, La Famille Buvette de Village risque bien de devenir un incontournable dans la région.

La Famille Buvette de village
Photo Nathalie Rivard

La Famille Buvette de Village est un projet novateur imaginé et conçu par Sandra Jarry, Emmanuel Langevin et leurs associés. Avec une formation en gestion à l’ITHQ et une expérience en cuisine et en gestion, notamment à la Cabane à sucre du Pied de Cochon, ils voulaient repenser le modèle traditionnel de restaurant, un domaine où la pénurie de main-d’œuvre est criante et où les horaires de fous ne facilitent pas la rétention de celle-ci. Surtout quand les chefs commencent à fonder des familles.

Lorsque La Famille Buvette de village ouvrira ses portes en 2022 au 61, rue Principale Nord à Sutton, ils seront 8 associés. Tous des professionnels de la restauration qui en ont fait un métier. Les mêmes qui, souvent, à l’aube de la trentaine, ont des familles, mais plus d’énergie pour tenir le rythme effréné des cuisines traditionnelles avec des heures de fou.

Ouvert trois jours par semaine, leur projet est de créer une « famille » de cuisiniers. Chacun aura sa place et participera à chaque étape, de la conception des menus, à la cuisine. Et même au service pour avoir les commentaires des clients. Les serveurs et sommeliers pourront donc se concentrer sur leur spécialité ; conseiller les clients pour l’achat de vin et offrir un service aux tables exceptionnel. Les associés ne seront pas juste des employés, ils feront partie de la famille et auront droit à des avantages sociaux intéressants, des possibilités de poursuivre leur formation et même un service de garde privée les jours où le resto sera ouvert, une des associés étant éducatrice en garderie.

Sandra et Emmanuel ont présenté leur projet au CLD en mars 2020, au début du premier confinement. Il était alors impossible de rencontrer le conseil municipal pour ouvrir un restaurant. Ils ont donc repoussé l’ouverture à 2022. Avec seulement 28 places, ils ne pouvaient pas se permettre d’ouvrir avec 50 % de capacité. Cela leur donne le temps de construire un endroit chaleureux pour accueillir les clients dans le garage de la maison. Entretemps, ils ont ajouté deux volets à leur entreprise. Des paniers à pique-nique de 5 services offerts les week-ends depuis le début de l’été. Et cet automne, une cuisine fantôme qui livrera des boîtes-repas à cuisiner et un service de caviste qui vendra des vins nature.

La Famille Buvette de village
Sandra Jarry avec ses paniers au Marché du samedi à Sutton. Photo Nathalie Rivard

On a souvent l’impression que la dernière chose dont on a besoin à Sutton, c’est d’un nouveau resto. Mais La Famille se voit comme un vecteur économique de la communauté qui réinvestit l’argent reçu. Par exemple, ils ont fait les sandwichs pour les enfants du PENS. Ils ont aussi redonné quelques dollars de la vente de leurs paniers à D’Arts et de Rêves.

Ce n’est qu’un début. C’est 60 entreprises et fermes de la région qui bénéficieront directement de leur présence en leur fournissant des services, produits et aliments. Même la personne qui fait le lavage des couvertures à pique-nique a un rôle important à jouer dans l’équation. Leur but est de pouvoir quantifier la valeur des achats et démontrer l’impact que cela représente sur le chiffre d’affaires de leurs fournisseurs. Avec une cuisine qui vise le 100 % local, les clients pourront découvrir les produits extraordinaires de la région, donnant ainsi une belle vitrine aux producteurs d’ici.

Pour le moment, ils livrent 50 paniers à pique-nique par semaine. Ils vendront bientôt des boîtes-repas à cuisiner en 30 minutes et des vins nature. Dans un an, ils comptent bien accueillir les gens dans leur resto pour un repas ou un apéro. Tout un programme.

Si la bouffe du resto est aussi bonne que celle que l’on trouve dans leurs paniers à pique-nique, La Famille Buvette de Village risque bien de devenir un incontournable dans la région. Pour plus d’infos, visitez  la page Facebook ou www.buvettedevillage.com.

Nathalie Rivard